Le Forum officiel des Survivalistes Francophones.
 
AccueilS'enregistrerConnexion
Si j'ai une pomme et que tu as une pomme, en les échangent, on n'aura jamais qu'une pomme chacun. En revanche, si j'ai une idée et que tu as toi aussi une idée, en les échangent, on aura chacun deux idées...
La chaine YouTube de France Survivalistes ainsi que son Blog.
Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» l'EDC de titi
Aujourd'hui à 8:43 par ozzy

» Armes police municipale
Aujourd'hui à 8:15 par titi83

» Présentation de Papa Ours
Aujourd'hui à 7:56 par jeaff

» petit traité de la manipulation à l usage des honnêtes gens
Aujourd'hui à 7:32 par jeaff

» Compagnie et sécurisation pour la B.A.D./évacuation
Aujourd'hui à 7:14 par jeaff

» Fréquences Survivaliste et Secours
Aujourd'hui à 6:38 par jeaff

» bonjour ,je me présente
Aujourd'hui à 5:02 par jeaff

» Élection de Trump et ses répercutions.
Aujourd'hui à 4:34 par MICKEYLLANGE

» santée compteur linky
Aujourd'hui à 2:15 par nirven

Sujets les plus actifs
Jeu du Cinéphile
La 22lr...oui mais...
Ebola didadouda
Or/argent, le meilleur investissement ?
Le vehicule ideal d'evacuation niveau II
VDD (Voisin du dessous)
Protection perso en milieu rural : le chien
Compteur en image
Le véhicule du survivaliste
The Walking Dead
Décembre 2016
LunMarMerJeuVenSamDim
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031 
CalendrierCalendrier

Partagez | .
 

 Un monde sans pitié …

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Suricate




Date d'inscription : 28/02/2014
Age : 58

MessageSujet: Un monde sans pitié …   Jeu 20 Mar 2014 - 21:42

Il était une fois une nation qui se croyait forte, civilisée, disaient ses dirigeants, économiquement avancée, prétendaient les financiers de tous poils, toujours prompts à analyser une situation par le seul prisme des nombres. Il était un pays qui se pensait encore le phare des droits de l'homme et de la pensée, un espace où la raison était censée gouverner les esprits éclairés par une culture millénaire …

Il était une nation qui avait eu une très forte tradition chrétienne, qui pensait qu'en franchissant le pas de la laïcité, l'état était capable de prendre le relais du clergé pour assumer une charité qui devenait de la solidarité sociale. Chaque citoyen était couvert par des lois bienveillantes. Le territoire était maillé de façon à ce que nulle détresse individuelle n'échappât à la vigilance des fonctionnaires dont c'était la mission.

Il était une nation qui, petit à petit, sombra dans les terribles travers de la modernité. L'individualisme fut élevé au rang de modèle, l'égoïsme accompagna naturellement cette doctrine qui prône le chacun pour soi. Plus le niveau de vie augmentait, plus les portes et les cœurs se refermaient dans ce pays où jadis, il faisait si bon vivre.

Il fut un pays qui décréta que le bien public était désormais une hérésie, que les agents de l'état étaient des parasites, des inutiles, des incapables. Les institutions se targuèrent de rechercher sans cesse des gisements d'économies possibles et c'est naturellement vers les subsides destinés aux plus faibles que furent réalisées les premières coupes sombres.

Dans le même mouvement, les gens de ce pays s'habituèrent à se regarder de travers. Petit à petit, la suspicion, le mépris, la crainte, la peur ou bien la haine firent des ravages dans les esprits. L'étranger, le différent, le pauvre, le malade ou bien l'handicapé furent montrés du doigt. Chacun se renferma dans son quant à soi, dans son petit confort que d'autres prétendait-on alors, voulaient mettre en danger.

Des idées affreuses firent leur apparition. Puis, les idées ne suffirent plus, la police passa à l'action. Des lois scélérates chassèrent les pauvres des centres-villes, les étrangers de certains camps, on interdit aux jeunes de se réunir dans les cages d'escaliers. Petit à petit, ce pays si fier de sa Révolution, sombra dans une morosité contagieuse, une indifférence généralisée, une insupportable folie sécuritaire.

Tout s'effrita, se délita, se liquéfia. Les rues devinrent le dernier refuge des laissés-pour-compte. Il leur fallait se cacher, échapper au regard des bonnes consciences, sortir du cadre pour ne pas indisposer par leur présence. Les centres-villes si beaux, si propres, si policés ne pouvaient plus tolérer ces épaves de la prospérité, ces gens sans toit ni choix.

Et puis l'impensable fit son retour. Dans ce pays, toujours plus riche pourtant, toujours plus évolué encore, des hommes et des femmes mouraient de froid, de faim et d'indifférence dans des rues sombres, des sous-bois, des quais déserts ou bien le long de friches industrielles. Ils avaient la délicatesse de mourir loin des regards de ceux qui n'étaient pas encore frappés par la malédiction sociale, la déchéance de la pauvreté sans issue.

Plus grave encore, des enfants furent comptés parmi les victimes dont le nombre, d'année en année ne cessait de croître. 453 sont ainsi morts dans la rue, pire que des chiens si souvent mieux traités qu'eux ! 453 morts sans laisser d'adresse, sans personne pour les pleurer, sans témoin ni accompagnement.

Ne croyez pas que ce pays est loin d'ici. C'est le vôtre, c'est le nôtre. C'est en France que 453 humains sont sortis en 2013 de la dignité humaine pour ne devenir que des bêtes traquées, des rats qu'on a laissés croupir dans nos immondices et qui ont fini par crever sans faire de bruit. C'est la honte de notre époque, le terrible recul de nos consciences, la disparition de la solidarité !

Nous portons tous une part de responsabilité. Nous avons tous accepté le discours infâme que nous ont servi des responsables aveuglés par la richesse d'une minorité cupide et incapable de comprendre la détresse de quelques-uns et les difficultés de tous les autres. Nous ne serons plus une nation tant que ce scandale perdurera. Nous n'avons pas à donner des conseils ou pire encore, des leçons aux autres pays quand dans le nôtre, ce drame effroyable se déroule sans que rien ne soit fait …

Désespérément leur.

http://www.mortsdelarue.org/
Revenir en haut Aller en bas
Brocard




Date d'inscription : 08/02/2014
Age : 20
Localisation : Bar d'Ambroisie

MessageSujet: Re: Un monde sans pitié …   Jeu 20 Mar 2014 - 21:54

Lu
Revenir en haut Aller en bas
Red. France




Date d'inscription : 05/12/2013
Age : 27
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Un monde sans pitié …   Jeu 20 Mar 2014 - 22:19

Oué et c'est pour sa que si il se passe quelque chose chacun devra faire sa part ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité





MessageSujet: Re: Un monde sans pitié …   Ven 21 Mar 2014 - 5:12

ouai et je dirais même que nous n'y sommes pour rien , c'est pas notre génération qui a fait mai 68 pour chasser De Gaule du pouvoir pour le remplacer par un banquier qui s'appellait Pompidou et on vois le résultat aujourd'hui

maintenant que les générations de mai 68 ont tout détruit que reste t'il aux nouvelles générations comme option pour redresser la situation ?
Revenir en haut Aller en bas
pegase




Date d'inscription : 17/01/2014
Age : 54

MessageSujet: Re: Un monde sans pitié …   Dim 23 Mar 2014 - 22:54

"les générations de mai 68 ont tout détruit" .. Je dirais plutôt qu'ils ont été manipulés comme les manifestants ukrainiens ont été manipulés ...

Je comprend très bien ta signature (De Gaulle reviens), mon avatar c'est le blason qui fut donné à Jeanne d'Arc lorsque Charles VII l'a anoblie, il y a un deuxième personnage qui mérite autant d'éloges, c'est justement De Gaulle ..

Sinon il reste Johnny .. écoute c'est très beau !

Revenir en haut Aller en bas
 
Un monde sans pitié …
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Connaîtrons-nous un monde sans conflit ?
» un monde sans couche culotte
» 101 heures sous la douche :Record du monde
» un thema d'ARTE "un monde sans couches culottes" ce soir!!
» Un monde sans pétrole... Un monde en guerre?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
France Survivalistes :: La taverne :: Discussions générales-