Le Forum officiel des Survivalistes Francophones.
 
AccueilS'enregistrerConnexion
Si j'ai une pomme et que tu as une pomme, en les échangent, on n'aura jamais qu'une pomme chacun. En revanche, si j'ai une idée et que tu as toi aussi une idée, en les échangent, on aura chacun deux idées...
La chaine YouTube de France Survivalistes ainsi que son Blog.
Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
Sujets les plus actifs
La 22lr...oui mais...
Or/argent, le meilleur investissement ?
Le vehicule ideal d'evacuation niveau II
Protection perso en milieu rural : le chien
Le véhicule du survivaliste
The Walking Dead
Alerte maximal vigipirate IDF
Afflux de réfugiés, doit-on s'inquiéter ?
Attentats du 13 Novembre
Défense de B.A.D
Mai 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031    
CalendrierCalendrier

Partagez | .
 

 Survivalisme marin HAUTURIER

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Histrion




Date d'inscription : 03/02/2015

MessageSujet: Re: Survivalisme marin HAUTURIER   Jeu 5 Jan 2017 - 22:56

Hum

ta cabane dans les bois elle n e risque pas de couler ...
Un voilier cela reste technique et fragile ...

A+
Revenir en haut Aller en bas
Eric T

avatar



Date d'inscription : 10/07/2016
Age : 52
Localisation : En Théorie, parce qu'en Théorie, tout va bien

MessageSujet: Re: Survivalisme marin HAUTURIER   Ven 6 Jan 2017 - 18:25

@kurtz a écrit:
oui, un voilier reste un moyen mobile avant tout.
mais que faire par exemple si l' hémisphère nord devient inhospitalière pour une raison ou une autre ?
se retrouver en autarcie dans sa bad avec impossibilité de cultiver et de se déplacer sans risques...
vaudrait-il donc mieux se barricader avec quelques réserves en vivres, sur une terre brûlée ou contaminée ,
ou alors se déplacer avec sa base mobile vers des régions plus hospitalières ?
et lorsque les provisions sont épuisées dans la bad ,les ravitaillements aussi doivent être faits, mais avec un moindre rayon d'action que le voilier.
avec un voilier, l' avitaillement à terre est un confort pas nécessairement fréquent.
sur un voilier de 11m, on peut facilement embarquer plus d'1 an de vivres pour 2 personnes.
je considère le voilier comme une cabane dans les bois, mais avec l'option mobilité en plus.
Cool

Aucune solution, terrestre ou maritime, n'est pérenne, surtout pour un petit groupe comme une famille.
Celui qui a une BAD peut tout à fait être amené à la quitter si la situation devient trop difficile à gérer.

Bon, ton exemple de terre brûlée ou contaminée me fait penser aux suites d'une guerre nucléaire. Je n'ai pas l'intention d'essayer de me prémunir contre un tel événement. Je préfère crever tout de suite plutôt qu'à petit feu plus tard parce qu'il n'y aura plus aucune structure pour se soigner (ou atténuer la douleur) et que les sources de contamination seront nombreuses. Je réponds donc par rapport aux risques autres qu'une guerre nucléaire.

Allez vers des régions plus hospitalières dans l'hémisphère sud, oui, mais y en a-t-il vraiment ? Les terres émergées sont moins nombreuses qu'au nord et pas forcément très accueillantes pour quelqu'un qui n'est pas du coin. Sans compter que bon nombre de personnes risquent d'avoir la même démarche donc, les régions ne resteront pas longtemps si hospitalières.

Concernant l'avitaillement du voilier, même s'il n'est pas fréquent, il présente toutefois un gros risque car, si on prend le cas d'une famille sur un voilier de 11 mètres, cela revient à diviser ses forces et à se mettre en état de vulnérabilité (un qui va acheter les provisions et l'autre qui monte la garde à bord). Il ne faut pas oublier non la piraterie (voir ce SITE du gouvernement) déjà présente. Et un voilier va beaucoup moins vite qu'un hors bord.

Oui, un voilier c'est comme une cabane dans les bois mais avec la mobilité en plus. On peut en dire autant d'un camping-car. Mais comme le dit si bien Histrion, la cabane au fond des bois, elle ne risque pas de couler. Mais au moins la cabane dans les bois tu peux l'agrandir, rajouter des défenses.

Personnellement, je ne prendrais pas cette option car le voilier en lui-même coûte assez cher, même pour une occase, mais en plus parce qu'il faut apprendre à naviguer.
Revenir en haut Aller en bas
ozzy

avatar



Date d'inscription : 31/10/2014
Age : 29
Localisation : Australie

MessageSujet: Re: Survivalisme marin HAUTURIER   Ven 6 Jan 2017 - 23:47

le probleme du camping car c'est qu'il est limite aux routes que tu peux prendre avec. Certe un bateaux ca coule. Mais rien n'empeche d'etre a 30 metres de la cote.
Un voilier te permet de te rendre par a peux pret n'importe quel itineraire n'importe ou ou il y a d'autres personnes. La plupart de la population mondiale vie en bordure de l'ocean ou d'un fleuve (99% de la population Australienne par exemple).

Une fois une place au port trouve ou eventuelement un mouillage (en gros tu jette l'encre ou une bouee n'importe ou). Tu as du temps pour te retourner.

Apres certe il y a des contraintes. Mais il existe dans le monde des populations entieres qui vivent sur des embarcations.

Une fois que tu peux desaler l'eau et pecher, avec un voilier tu es tranquil un moment.

Pour la securite, je suis pas sur que je preferes pas tenter des pirates aux citoyens lamba et autre racailles affames apres 15 jours de greve des transports routiers qui decouvrent que la nouriture ne pousse pas dans les hangars des supermarches.

Et la contrainte du prix, en k2kk, certaines choses se bradent, d'autres se trouvent.
Revenir en haut Aller en bas
n°6

avatar



Date d'inscription : 17/04/2014
Age : 46

MessageSujet: Re: Survivalisme marin HAUTURIER   Sam 7 Jan 2017 - 15:31

Mettre en avant les pirates, est une fausse bonne raison. Un prétexte tout au plus pour ne pas regarder vers la mer, vers ce que l’on ne veut pas tenter de connaitre. Le risque est proportionnel a  la concentration de la population. C’est mathématique on a moins de chance de croiser quelqu’un en mer donc de faire de mauvaise rencontre. Encore moins en cas de kk. Tu as plus de chance de te faire détrousser en camping-car.
Devoir apprendre à naviguer, c’est la même chose, une fausse bonne raison. Sur ce principe, on n’apprend pas à faire du vélo, ni à conduire une voiture, ni à faire de l’escalade ou du ski, ni rien qui puisse demander un apprentissage comme apprendre à faire du feu ou réaliser un abri…
Il y a sans doute d’autres arguments qui tiennent la route, mais ce ne sont surement pas ceux-là !
D’un côté il y a quelques marins, de l’autre les terriens, deux mondes différents avec des aprioris trop importants pour faire avancer le sujet. Pourtant entre subir un hiver à -10°c, quand on a plus rien ou tenter de rejoindre une zone à 20°c… ça demande réflexion, non ?
Revenir en haut Aller en bas
 
Survivalisme marin HAUTURIER
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
Sujets similaires
-
» Sous-marin DORIS disparu 8/5/1940
» [Divers - Les classiques] LE CROISEUR SOUS-MARIN SURCOUF
» Un sous-marin chinois heurte un sonar remorqué US
» Sous-marin Scorpène ...
» Sous-marin Barracuda (Classe Suffren) : les news

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
France Survivalistes :: BAD : Emplacements, métiers et techniques :: Survivalisme marin-