Le Forum officiel des Survivalistes Francophones.
 
AccueilS'enregistrerConnexion
Si j'ai une pomme et que tu as une pomme, en les échangeant, on n'aura jamais qu'une pomme chacun. En revanche, si j'ai une idée et que tu as toi aussi une idée, en les échangeant, on aura chacun deux idées...
Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» Nos cousins les chasseurs
Aujourd'hui à 15:55 par Philippe

» Besoin d'aide sur installation lunette Little Badger
Aujourd'hui à 15:49 par Philippe

» Je débute a 18 ans
Aujourd'hui à 15:04 par Tanis

» Presentation de Mismush
Aujourd'hui à 14:33 par Samismuch

» Petite éolienne pour test voir plus...
Aujourd'hui à 6:28 par agralil

» Optique de visée pour Baikal MP 155
Aujourd'hui à 4:52 par kuroobi

» [RECAP] Méthodes de conservation.
Hier à 22:51 par NaonedBzh

» Bonjour à tous
Hier à 16:56 par J-Mi du Temple

» Salut salut =)
Hier à 16:51 par Lucator

Sujets les plus actifs
La 22lr...oui mais...
Protection perso en milieu rural : le chien
Or/argent, le meilleur investissement ?
Le vehicule ideal d'evacuation niveau II
Le véhicule du survivaliste
The Walking Dead
Révision des directives relative au classement des armes à feu au sein de l'UE
Afflux de réfugiés, doit-on s'inquiéter ?
Attentats du 13 Novembre
Défense de B.A.D
Septembre 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
CalendrierCalendrier

Partagez | .
 

 Retour d'expérience.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ktulu




Date d'inscription : 18/04/2014
Age : 43

MessageSujet: Retour d'expérience.   Ven 30 Mai 2014 - 9:23

Ce sujet n'est pas là pour flatter l'égo de qui que ce soit (d'ailleurs j'attends plus des échecs, plus instructifs  Wink ) mais pour partager des expériences vécues susceptibles d'enrichir nos connaissances et d'établir les bon réflexes pour une sel-défense réaliste et efficace.
Revenir en haut Aller en bas
pelerin031

avatar

Membres d'honneur


Date d'inscription : 16/10/2013
Age : 64
Localisation : Boussens

MessageSujet: Re: Retour d'expérience.   Ven 30 Mai 2014 - 16:53

Il est difficile de donner des retours d'expérience sans révéler un peu trop de soi ou de chose qui n'ont pas lieu d'être exposées en place publique.
En voici deux parmi tant d'autres.

Dans notre monde civilisé, il est de bon ton de s'isoler pour faire ses besoins. Ce qui est bien ici en France n'est pas valable dans un pays en guerre ou le danger est permanent.
S'isoler, c'est se détacher du groupe et se mettre en danger ou pour le moins en état de faiblesse défensive.
C'est ce qui est arrivé à un ami qui s'est isolé pour un besoin naturel et qui s'est retrouvé avec une machette sous le menton avec un gus qui lui a dit donne ton arme patron ou je te coupe".
l'arme a été récupérée le lendemain, mais ça, c'est une autre histoire.

Dormir avec une bâche en terrain humide, il n'y a rien de plus con à moins de vouloir jouer au dur et de se retrouver transi au matin avec toutes les fringues humides.
Dans ces situations, rien ne vaut les hamacs. Un en filet pour les fringues et la bouffe que l'on enveloppe avec le poncho et que l'on pend à une branche. Un pour dormir (le plus grand possible), la bâche étant posée sur le fond du hamac pour isoler de l'humidité qui remonte et en prenant la précaution de s'enrouler dans la couverture pour protéger du froid aussi bien pour le dos que pour le dessus.

C'est du vécu !

Revenir en haut Aller en bas
résilience vie et survie

avatar

Membres d'honneur


Date d'inscription : 27/08/2013
Age : 35
Localisation : lille

MessageSujet: Re: Retour d'expérience.   Ven 30 Mai 2014 - 22:05

La loi de Murphy du combat de rue


J’ai été videur pendant 9 ans pour payer mes études à la fac. Un matin, après une soirée bien agitée, j’ai griffonné cette loi de Murphy du combat de rue dans mon cahier de notes (le cours était « anthropologie du développement », le vendredi matin… sympa mais trop tôt) Smile

La voici. 12 items très simples :

Tout combat commencé peut être perdu. A force d’en commencer trop, on est sûr de finir par en perdre un.
Quand tu gagnes un combat de manière totale et écrasante et que tu survis sans le moindre bobo, c’est le signe que les flics vont bientôt te tomber dessus (et que ça va te coûter très très cher).
Si tu vois venir le gars de loin, c’est que c’est pas lui qui est dangereux.
Celui qui place le premier coup solide à la tête gagne le combat, surtout quand c’est toi qui reçois le coup.
Tout ce qui est derrière toi est dangereux. Si tu recules, tu tombes. Si tu tombes pas, tu te fais planter un couteau dans le dos. Il est très dangereux d’avoir un dos. (Note dans la marge : Toujours bouger de côté ou en avançant.)
Le plancher est toujours glissant. Sinon c’est parce qu’il est en pente, accidenté, ou plein de bouteilles cassées.
Le jour où t’as un gars vraiment dangereux devant toi, ça ne veut pas dire que tu n’en a pas un vraiment dangereux derrière toi aussi.
C’est toujours le jour où tu as la main cassée que le gars sur qui tu l’as cassée revient te voir avec deux de ses amis.
Si le gars est pas très grand, pas très musclé et pas très courageux, ça veut dire qu’il a un couteau dans sa poche.
Les coups de pied dans les c*u!lles fonctionnent très bien, sauf le jour où tu as vraiment, vraiment, vraiment besoin qu’ils fonctionne du premier coup.
On a toujours plus d’amis quand ILS ont besoin d’aide que l’inverse.
Dans un combat, personne n’est jamais seul très longtemps… sauf toi. (dans la marge : et plus tu te sens seul, plus ça dure longtemps) Wink

Le ring, c’est sympa, ça défoule. La rue, c’est chiant. La réalité, c’est bordélique. La vie est injuste. Etc.

Ciao Wink

David
http://www.davidmanise.com/la-loi-de-murphy-du-combat-de-rue/
Revenir en haut Aller en bas
Ktulu




Date d'inscription : 18/04/2014
Age : 43

MessageSujet: Re: Retour d'expérience.   Lun 2 Juin 2014 - 10:26

Hum...
 @ pelerin031 : j'attends surtout des retours sur la self-défense, hein ! Wink

 @ résilience : c'est très général comme intervention mais très intéressant aussi, merci ! Wink

Ma vision de tes "lois" :

Tout combat commencé doit être gagné. Mais a force d’en commencer trop, on est sûr de finir par en perdre un.

Quand tu gagnes un combat de manière totale et écrasante et que tu survis sans le moindre bobo, c’est le signe que tu pouvais éviter ce combat et que les flics vont bientôt te tomber dessus (et que ça va te coûter très très cher).

Si tu vois venir le gars de loin, c’est que c’est pas lui qui est dangereux.
Souvent vrai.

Celui qui place le premier coup solide à la tête gagne le combat, surtout quand c’est toi qui reçois le coup.
Très vrai !

Tout ce qui est derrière toi est dangereux. Si tu recules, tu tombes. Si tu tombes pas, tu te fais planter un couteau dans le dos. Il est très dangereux d’avoir un dos. (Note dans la marge : Toujours bouger de côté ou en avançant.)
Avancer, toujours avancer !

Le plancher est toujours glissant. Sinon c’est parce qu’il est en pente, accidenté, ou plein de bouteilles cassées.
Travailler vos déplacements est VITAL !!
Je conseil le pas glissé...

Le jour où t’as un gars vraiment dangereux devant toi, ça ne veut pas dire que tu n’en a pas un vraiment dangereux derrière toi aussi.
Ne pas s'enfermer dans la vision tunnel...

C’est toujours le jour où tu as la main cassée que le gars sur qui tu l’as cassée revient te voir avec deux de ses amis.
Vrai.
Si tu t'es cassée le main c'est que tu as m***é quelque part...

Si le gars est pas très grand, pas très musclé et pas très courageux, ça veut dire qu’il a un couteau dans sa poche.
Et qu'il n'est peut être pas seul...

Les coups de pied dans les c*u!lles fonctionnent très bien, sauf le jour où tu as vraiment, vraiment, vraiment besoin qu’ils fonctionne du premier coup.
Vrai.
Privilégiez les frappes aux yeux, à la gorge et aux genoux.

On a toujours plus d’amis quand ILS ont besoin d’aide que l’inverse.
Malheureusement vrai.
Perso, je n'attends rien de mes amis...

Dans un combat, personne n’est jamais seul très longtemps… sauf toi. (dans la marge : et plus tu te sens seul, plus ça dure longtemps)
Vrai.
Essayez de gagner en moins d'une minute grand maximum ou... FUYEZ !
Revenir en haut Aller en bas
pelerin031

avatar

Membres d'honneur


Date d'inscription : 16/10/2013
Age : 64
Localisation : Boussens

MessageSujet: Re: Retour d'expérience.   Lun 2 Juin 2014 - 12:24

@Ktulu a écrit:
Hum...
 @ pelerin031 : j'attends surtout des retours sur la self-défense, hein ! Wink

 @ résilience : c'est très général comme intervention mais très intéressant aussi, merci ! Wink

Des retours ? Bin je n'ai pas envie de finir en prison !  lol! 

En matière de self-défense dans l'optique survie, le mieux est d'éviter le combat autant que faire se peut.

Quand il est impossible de l'éviter, face à un groupe, il convient de repérer le meneur et de le défoncer le plus vite possible sans laisser le temps aux autres de réagir.

Bref, tu tapes pour sécher net le mec.

Un atémi à la gorge suffit mais il faut savoir que si ton coup dévie un tout petit peu, cela devient mortel dans la plupart des cas. Le mec s'étouffe et finit par y passer.

C'est impressionnant et ça te laisse le temps de te barrer.

Je le déconseille fortement parce qu'en France, il est interdit de tuer même pour se défendre.

La self défense est un sport très utile mais ce n'est pas la panacée.
Revenir en haut Aller en bas
Ktulu




Date d'inscription : 18/04/2014
Age : 43

MessageSujet: Re: Retour d'expérience.   Lun 2 Juin 2014 - 12:37

Citation :
Des retours ? Bin je n'ai pas envie de finir en prison !
 

 Rolling Eyes 
C'est pourquoi je demande surtout des "défaites"...
Attends mes exemples et tu comprendras mieux.

Citation :
Je le déconseille fortement parce qu'en France, il est interdit de tuer même pour se défendre.

Qui parle de tuer ? Si tu as peur de "déraper" ne te défends pas, alors... scratch
Revenir en haut Aller en bas
pelerin031

avatar

Membres d'honneur


Date d'inscription : 16/10/2013
Age : 64
Localisation : Boussens

MessageSujet: Re: Retour d'expérience.   Lun 2 Juin 2014 - 13:32

@Ktulu a écrit:
Citation :
Des retours ? Bin je n'ai pas envie de finir en prison !
 

 Rolling Eyes 
C'est pourquoi je demande surtout des "défaites"...
Attends mes exemples et tu comprendras mieux.

Citation :
Je le déconseille fortement parce qu'en France, il est interdit de tuer même pour se défendre.

Qui parle de tuer ? Si tu as peur de "déraper" ne te défends pas, alors... scratch

Il ne s'agit pas de peur mais d'une conscience "anticipative".

Dans une bagarre, un coup lambda porté sur une personne saine reste anodin.

Sur une personne fragile, les conséquences peuvent devenir subitement dramatiques.

Or, on ne sait pas comment se porte la personne en face.

Les exemples de ces drames ne manquent pas dans les faits divers.

Hors les cas d'exception, une défense n'est pas la même selon l'age que l'on a, la maîtrise éventuelle d'un sport de combat et la forme que l'on a.

Une chose est sure, tôt ou tard, on peut trouver son maître et en matière de survie, on ne prend pas ce risque inutile.

C'est pourquoi la fuite lorsqu'elle est possible reste la meilleure des solutions. C'est d'ailleurs ce qu'enseignent les moniteurs de survie à l'armée.
Revenir en haut Aller en bas
Ktulu




Date d'inscription : 18/04/2014
Age : 43

MessageSujet: Re: Retour d'expérience.   Lun 2 Juin 2014 - 13:41

Je suis le premier à penser et dire la même chose !! Wink 
Seulement ma question porte sur les fois où cela c'est mal passé et où l'on n'a pas pu éviter le conflit physique.

Comme mon topic ne semble pas clair pour tous  Neutral  voici un exemple pour étayer ma demande :

Ma première agression subie remonte au collège; je jouais au foot en cours d'E.P.S. quand je ne sais plus pourquoi un redoublant bien plus balèze que moi m'insulte. Je monte dans les tours aussi sec et lui dis gentiment d'aller se faire f***** ...
En une fraction de seconde il est sur moi et commence à me frapper ! Surpris, je n'en mène pas large et lui demande d'arrêter (je sais c'est idiot) mon seul bon réflexe est de mettre mes mains ouvertes en garde passive devant mon visage ce qui m'évite pas mal de coups et amorti plutôt bien les autres.
Défoulé ou frustré (ou les deux) il cesse au bout de quelques secondes qui m'ont semblé une éternité.
Ensuite je suis resté là comme un c** quelques minutes avant de m'en remettre...

Enseignements :

1. Toujours être prêt à l'improbable.
2. Insulter ne sert à rien et ne peut que vous nuire.
3. Demander pitié et se soumettre ne sert à rien non plus.
4. Connaître et maîtriser ses gardes est bien utile !

Ce jour là, j'ai appris que je pouvais être agressé dans un endroit connu et apparemment sûr et que montrer sa faiblesse est une erreur (je vous raconterai  Laughing  ) en plus d'être inutile.
Revenir en haut Aller en bas
ZeRoO

avatar



Date d'inscription : 16/05/2014
Age : 39

MessageSujet: Re: Retour d'expérience.   Lun 2 Juin 2014 - 15:33

Slt à Tous,

@Ktulu: Qui sème le vent récolte la tempête, moralité lorsque on provoque une personnes il faut s'attendre à une réponse.
Ta réaction et normal on tous passé par la! (dépucelage?  lol! ) et merci de ton humilité.

Bien que en générale: chien qui aboi ne mord pas.
Que les personnes réellement dangereux et bien dans leurs têtes sont rarement, pour ne pas dire jamais à l'origine d'un conflit.

Que les petits roquets sont des gros dur lorsque ils sont bien accompagné.

Qu'ils s'en prennent à des personnes aux comportement de victime ( marche tête basse, recroquevillé sur eux).

Quand à l'engagement d'un combat, plus il est foudroyant mieux c'est. Le 1er coup dépendra de la garde de l'adversaire. Et bien sur ne pas faire durée....

Pour moi:
1- garde haute de face ou profil: chassé ou fouetté à l’intérieur du genoux,si possible celle d'appuie,  enchaîné par un crochet rentrant à extrémité du menton, ou un direct plein nez, selon la réaction de l’adversaire

2- garde très haute et de face: un bon chassé frontal (bout du pied) dans l'abdomen rien de tel pour couper le souffle et la vous avez une chance sur deux d'en avoir fini!

3- CaC: un bon coup de boule plein pif, la aussi bien placé une chance sur deux d'en avoir fini!

Bien sur un coup avec le tranchant de la main en pleine gorges pas trop fort, afin de neutraliser l'adversaire sans pour autant lui faire bouffer sa pomme, ce n'est pas la force avec ce coup mais vitesse qui compte.

Tout ceci est non exhaustif.

Parfois avec un certain sang froid et tact on peut éviter un conflit.
Ex:
En boite y a bien longtemps, en milieu de nuit, un mec pas très grand mais costaud avec des mains de maçon et le reste aussi, la trentaine, moi à l'époque 25 ans, ma bousculé à 2 reprises (coup d'épaule)  n'y prêtant pas trop attention, au début, je me suis rendu compte qu'il dévoré du regard ma nana de l'époque .
La il revient vers moi et avant qu'il me mette un autre coup d'épaule je me mets face à lui, puis lui commence à lui parler à l'oreille,(au même moment je voie ces potes prêts à je ne sais quoi.
Donc je lui dis calmement mais fermement, que ferais t'il si un  gars faisait le même manège que lui à mon encontre?
Sa réponse avec un grand sourire imbibé d'alcool: je le défonce !
A mon tour je lui réponds tu as 2 possibilité:
1- tu m'oublis et continu ta soirée et amuse toi !
2- on sort et advienne que pourra!

La il m'a regardé droit dans les yeux, à souri et parti.

Moralité? Je lui ai prouvé que je n'avais pas peur et que j'étais déterminer.
Mais qu'il avait le choix de l'avenir...
Revenir en haut Aller en bas
Ktulu




Date d'inscription : 18/04/2014
Age : 43

MessageSujet: Re: Retour d'expérience.   Mar 3 Juin 2014 - 11:13

@ ZeRoO : merci pour ta participation.

Ton exemple entre dans la catégorie de ce qu'il ne faut en général pas faire ne connaissant pas son/ses adversaire(s); le bluff peut (comme pour toi) être gagnant mais est bien trop risqué. Wink 

Un combattant "sérieux" en aurait profité pour te coller une raclée... ou du moins essayé avec des risques non négligeables pour ton intégrité physique. Sans compter les risques que tu as fait prendre sans le vouloir à ton amie...
Revenir en haut Aller en bas
ZeRoO

avatar



Date d'inscription : 16/05/2014
Age : 39

MessageSujet: Re: Retour d'expérience.   Mar 3 Juin 2014 - 13:27

@Ktulu a écrit:
@ ZeRoO : merci pour ta participation.

Ton exemple entre dans la catégorie de ce qu'il ne faut en général pas faire ne connaissant pas son/ses adversaire(s); le bluff peut (comme pour toi) être gagnant mais est bien trop risqué. Wink 

Un combattant "sérieux" en aurait profité pour te coller une raclée... ou du moins essayé avec des risques non négligeables pour ton intégrité physique. Sans compter les risques que tu as fait prendre sans le vouloir à ton amie...

Slt Ktulu,

Tu as raison pour le risque, et pour être franc je ne l'avais pas vu ainsi.
Mais je pense qu'il ce type cherché un prétexte, prétexte que je lui est donné ou pas, à priori pas...

Un mec qui veut vraiment en découdre ne cherche pas de prétexte, il fonce?

En même temps lors de notre tite discussion, j'avais mis mes bras discrètement plus haut que les siens limite l’enlaçant, et ma tête à coté de son oreille.
Donc en minimisant tout attaque direct, et prêt à lui mettre un crochet en plein dans l'oreille...

Quoi qu'il en soit, il est sur que quand on peut éviter un affrontement il faut le faire!
Mais on peut pas toujours fuir, et pour ma part orgueilleux comme un coq! je ne peux tourner mes talons malgré que mon adversaire pourrait bien être John Coffi.
Mais je le redis et affirme qu'en générale, un type vraiment dangereux et rarement agressif, et de part mon expérience je le confirme. Jamais de grand méchant ne mon provoquer...

Et pour être franc, depuis mes 15 ou 16 ans, je ne suis vraiment battu que 2 fois, et peut être que 5 ou 6 prise de bec.
Sans vouloir jouer au gros méchant et m'envoyer des fleurs (si on n'est jamais mieux servi que par soi même...   Very Happy )
Selon les dires de mes amis/connaissances
"je n'ai pas la tête d'un mec qu'on va emmerder, et que ayant le sourire facile, on devine facilement que je n'ai pas un mauvais fond.
On pourrait me résumer avec les propos d'un sociologue au combien contre-versé, mais qui me plait: viril mais courtois
Revenir en haut Aller en bas
Rainmaker

avatar



Date d'inscription : 17/05/2014
Age : 26
Localisation : Côtes d'armor, Bretagne

MessageSujet: Re: Retour d'expérience.   Mar 3 Juin 2014 - 20:57

J'en ait bien une assez dans le sujet mais c'est une victoire, même si j'ai merdé...
Histoire de lycée, petit branleur qui m'emmerdait, j'ai tenu 2 trimestres avant de lui faire comprendre...
Monsieur faisait du judo, beaucoup de judo (soit disant  Wink ). On est donc à la pose entre deux heures de chimie (double prise de tête  lol! ).

Bref, je décide de lui faire comprendre avant que je m'énerves...j'étais à bout,j'ai commencé par le provoquer en lui mettant deux petites claques (pas bien je sais...) il continue de me rire au nez....je l'accroche à l'épaule d'une main, il essaye de me faire un tai otochi :



Donc, il ce loupe dans son appui...j'en profite pour balayer, je l'ai donc dans mes bras, façon ''portage de mariée''  Cool  et j'ai fini par le balancer devant moi comme je pouvais.

Résultat, un genou cassé...il m'a plus jamais emmerdé. Parfois, mieux vaux agir comme un idiot, certains ne comprennent pas autre chose, si c'était à refaire, j'hésiterais pas.

Résumé j'aurais vite pu finir au sol avec son Otochi, et j'aurais pu ne pas lui péter son genou, une victoire, mais pas maligne.
Revenir en haut Aller en bas
MAMOUTH




Date d'inscription : 19/05/2014
Age : 47

MessageSujet: Re: Retour d'expérience.   Mar 3 Juin 2014 - 23:54

bonjour a tous
mon expérience est la suivante
je me suis fait braquer avec des collègues sur mon lieu de travail
deux jeunes avec des flingues
je me suis toujours demander quel serai ma réaction dans ce genre de situation
ce jour la j'ai eu la réponse et elle m'as fait peur
je suis quelqu’un de jovial toujours de bonne humeur et pacifique,patient jamais j'irai cherche des crosses
mais la une autre personnalité est apparue
je les est charger en lancent des plaques métallique 60*40
j'ai pris des coups au genoux et coup de cross a la tempe sans ressentir aucune douleurs
je bavais tellement l'envie de les neutraliser étais forte
finalement ils sont partie en courant devant mon état de fou furieux
après coups j'ai eu très peur pour plusieurs raisons
je ne me suis pas reconnue dans cette réaction hyper violente
une force ,endurance,résistance a la douleur quasi animal
aucune notion du danger poursuivre des gars armée a mains nue quel stupidité ma vie aurai pu finir la
j'avais la trentaine pas d'enfants
aujourd’hui oui je pense que je réagirai autrement j'ai eu de la chance qu'ils n'est pas tirer
mais vraiment je suis devenue incontrôlable en une fraction de seconde
Revenir en haut Aller en bas
ZeRoO

avatar



Date d'inscription : 16/05/2014
Age : 39

MessageSujet: Re: Retour d'expérience.   Mar 3 Juin 2014 - 23:55

Rainmaker,

après ça c'était qui le vilain petit canard boiteux?  lol! 
Revenir en haut Aller en bas
résilience vie et survie

avatar

Membres d'honneur


Date d'inscription : 27/08/2013
Age : 35
Localisation : lille

MessageSujet: Re: Retour d'expérience.   Mer 4 Juin 2014 - 9:23


Le jour où j’ai appris la liberté


En papotant sur facebook avec quelqu’un qui passe sa vie à avoir l’impression de subir, je me suis rappelé du jour où j’ai compris que j’étais libre, et que ça ne changerait juste jamais.

J’étais gamin. Un jour, un de mes cousins, plus vieux, plus grand, plus lourd de bien 20kg, plus méchant et plus tordu que moi a décidé que je devais aller lui ramasser sa casquette qui était partie avec un coup de vent. J’ai dit non. Il m’a menacé. Je me rappelle, j’avais vraiment peur de lui. Je savais qu’il pouvait me défoncer sans problème. Il l’avait même déjà fait. Mais j’ai dit non. Et du coup il m’a cogné. Un magistral coup de poing dans le plexus. J’avais le souffle coupé, j’étais plié en deux. Horrible. Et il a attendu que je bouge. Et j’ai pas bougé. Et là il m’a frappé encore, puis jeté contre le mur, et il m’a encore battu… il m’a pété le nez et battu à coups de pieds pendant un temps qui m’a paru interminable. Puis il s’est arrêté et il m’a dit « maintenant tu vas te lever et aller chercher ma casquette ». Je me suis levé, je lui ai craché à la gueule. Je me rappelle bien de ce moment parce que j’ai été super surpris de voir qu’en fait c’est plein de mon sang que je lui ai craché dessus. C’est là que j’ai réalisé que je saignais sans doute dans la bouche aussi… Et vu son air à la fois étonné et dégoûté, je me suis mis à rire nerveusement. Et il a continué à me taper encore. Je me suis mis en boule et j’ai attendu que ça s’arrête. Je ne sentais plus rien. Et je souriais.

Véridique, je souriais.

Un moment donné il a été fatigué, et il est allé lui-même chercher sa putain de casquette. Pendant une semaine j’ai eu mal partout. Je marchais tout de travers et j’avais un oeil fermé. Je ressemblais à un raton laveur avec mes yeux au beurre noir et tout. Et je souriais tout le temps. Je marchais la tête haute.

Ce jour là, et plus globalement cette semaine là, j’ai compris que personne, jamais, ne pouvait m’obliger à faire quoi que ce soit. Que si je le faisais, c’est que je CHOISISSAIS. Et que même si parfois la tentation est énorme de choisir un truc qu’on ne souhaite pas vraiment parce que ça coûterait moins cher, ça reste un choix. Toujours.

C’est à la fois horrible, et particulièrement réjouissant de savoir ça. Horrible parce qu’on est responsable de tous nos choix. Réjouissant parce qu’on est libre. Et qu’en fait l’un ne va pas sans l’autre… Wink

http://www.davidmanise.com/le-jour-ou-jai-appris-la-liberte/
Revenir en haut Aller en bas
hedik




Date d'inscription : 04/06/2014
Age : 41
Localisation : 80131

MessageSujet: Re: Retour d'expérience.   Mer 4 Juin 2014 - 14:28

bonjour

voulant un jour faire une petite blagounette a un amis qui rentrai tard le soir a pied par des petit chemin de quartiers (j'avais 16ans) je me suis poster a l'affut dans un coin a la sortie d'un chemin , quand il est arrivé a mon niveau je suis sortie de l'ombre en criant "donne moi ton sac!!!"

et vlan!!! je me mange une superbe droite inattendue , heureusement mes os sont assez résistants , je suis tombé au sol et dans la lumière , juste au bonne endroit pour qu'il me reconnaisse et ne m'en donne pas plus!

bref lui étais prêt pas moi ................

c'est bien la seule fois ou j'ai fais une blague idiote a un copain

par contre a cette meme époque je me faisais souvent "emmerder" de 16 a 18 ans , je ne savais pas pourquoi , je l'ai compris lors de mon service militaire pendant que je faisais mes TIG de couloir

un autre appelé passai toujours du coter ou j'avais nettoyé et crachai par terre , il fallais que je repasse evidement..... un jour le marechal des logis a appercus ce petit manege et est venus me voir il m'as demandé pourquoi je laissai faire ca , je lui répond que je ne veux pas d’ennuis , il me rétorque "je vais m'occuper de toi"

je ne rentrai que tres peu chez moi , la vie a la caserne me plaisais alors je me portais souvent volontaire pour rester le week-end , un week-end il est venus me chercher et il m'a "entrainé" plus je dirais "endoctriné" , non seulement il m'apprenais quelque technique de self/close combat mais me parlai aussi beaucoup de ces "virée" avec ces copains.....(tout cela dans un secret absolus)

bref un jour je suis de nouveau de TIG de couloir et voila l'autre revenir , marcher ou j'ai nettoyé et cracher a mes pieds , ce jour la je lui es mis une sacré raclée

bien sur je fut convoqué devant l'adjudant chef , vus la tete du gars pas étonnant mon marechal des logis avais glisser deux mot a cet appelé du genre "cafte et je serais derriere ton dos tout le reste de ton service"

le resultat fut sans appel il a dit a l'adjudant chez qu'il etais tombé dans les escalier et m'avais accusé par honte , il a en prime pris 10 jours de trou

je ne suis pas fier de ce que j'ai fais surtout qu'en fait le marechal des logis c'est juste servis de ma faiblesse pour tenter de grossir ces rend de copains facho pour leurs virée "punitive" du week-end auquelle par chance je n'ai jamais participé

mais depuis cette epoque je ne me laisse plus faire , je fais tout passer dans le regard pour que le gars qui me cherche (ce n'est jamais moi) comprenne que s'il le faut je répondrais présent

en général je ne place qu'un coup et je part , vus les connaissais les fiers en bande et pas malin tout seul......il parlent ils parlent , ils poussent et parlent et s’approche limite front contre front , hé bien des que je sent son haleine ma tete part direction son nez , il tombe et je m'enfuie

j'ai 37 ans et avec cette fois lors de mon service militaire je n'en suis venus aux mains que 4 fois une chose est sur je prefere de loin eviter le combat

en plus a chaque fois apres je fais une crise de foie tellement je m'en veux !!!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Retour d'expérience.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Retour d'expérience.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Un soldat français de retour d'Afghanistan témoigne sur RTL
» y a-t-il un point de non retour ?
» retour du Sénégal...voyage initiatique
» Retour du BCG ?
» Le retour des Normands du FLNJ...?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
France Survivalistes :: Arme, défense et sport :: Sports de combat/Arts martiaux-