Le Forum officiel des Survivalistes Francophones.
 
AccueilS'enregistrerConnexion
Si j'ai une pomme et que tu as une pomme, en les échangeant, on n'aura jamais qu'une pomme chacun. En revanche, si j'ai une idée et que tu as toi aussi une idée, en les échangeant, on aura chacun deux idées...
Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» JD lebarbu (bushcraft et survie en nature)
Aujourd'hui à 17:34 par NaonedBzh

» rescue bag (simond) / SOL survive outdoor longer... rétex
Aujourd'hui à 12:04 par renard

» Pourquoi en France on peut pas se protéger en ayant une arme!?
Aujourd'hui à 8:35 par easy

» valeur des objets pour le troc
Sam 20 Oct 2018 - 22:40 par 497719

» Êtes vous Cibiste ou éventuellement simple utilisateur de la CB ?
Sam 20 Oct 2018 - 18:46 par Dundee33

» Potager 2018
Sam 20 Oct 2018 - 17:32 par La Teigne

» Bonjour à tous
Sam 20 Oct 2018 - 13:36 par Orchidée

» Pierrot l'Ours
Sam 20 Oct 2018 - 0:54 par susu89

» Un certain J A survivaliste dans l'âme ?!?
Ven 19 Oct 2018 - 23:26 par Histrion

Sujets les plus actifs
La 22lr...oui mais...
Protection perso en milieu rural : le chien
Or/argent, le meilleur investissement ?
Le vehicule ideal d'evacuation niveau II
Le véhicule du survivaliste
The Walking Dead
Révision des directives relative au classement des armes à feu au sein de l'UE
Afflux de réfugiés, doit-on s'inquiéter ?
Attentats du 13 Novembre
Défense de B.A.D
Octobre 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031    
CalendrierCalendrier

Partagez | .
 

 Le comportement des groupes de survie en cas d'effondrement

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Admin

avatar

Administrateur


Date d'inscription : 26/08/2013

MessageSujet: Le comportement des groupes de survie en cas d'effondrement   Mer 28 Aoû 2013 - 14:35


En cas d'effondrement, place aux tueries et à la barbarie. La fameuse lois du plus fort ou du plus malin.

Si vous m'avez lus jusqu'ici, vous faite alors la différence entre le survivalisme de niveau 1 et 2.

En cas d'effondrement majeur de notre société, à l'inverse des bisounours droit de l'hommistes pro Gandhi, ayant pour lecture de chevet Alice au pays des merveilles, je suis réaliste. Le plus grand danger pour l'homme n'est pas la famine ou la soif, mais bel et bien l'homme lui-même. Je remarque en ce moment la montée d'un mouvement que l'on pourrait qualifier de "green survivalistes"(en référence à Greenpeace), qui voient un future effondrement majeur jonché de vertu, de bonne morale et d'entraide altruiste enrobée de bonté humaine.

Je leur répondrais en donnent mon avis(qui n'engage que moi) quant aux "groupes de survie" et leurs dérives inéluctables.

Des exemples? Toutes les guerres, depuis la nuit des temps se voient marquées par ce phénomène. Meurtres, viols, tortures etc. Plusieurs facteur à ça: l'effet de meute, le sentiment d'invulnérabilité, la nature déstabilisatrice d'un environnement de chaos et de non-droit, l'absence de toute moral autre que celle de survivre(le but premier de tout soldat). En cas de tremblement de terre ou autre inondation (niveau1), aucun bipède n'en veut à ma vie, je suis donc enclin à tendre la main. En cas d'effondrement majeur de notre société (niveau 2), tendre la main, c'est prendre le risque de se la faire bouffer! Je la garde donc dans la poche...

Dans ce dernier cas de figure, l'instinct de survie prend le dessus sur toute morale ou idéologie humaniste, ça ce vérifie dans toute l'histoire connue de l'humanité.

Une mère qui défend sont enfant tuerai la terre entière de ses mains pour le protéger.

L'homme est un prédateur au même titre que le lion, le tigre, l'aigle etc. Les yeux pointés vers l'avant du visage pour fixé la proie. A l'inverse du pigeon, de la biche ou du poisson, les yeux fixés sur les cotés pour surveiller l'arrivée d'un éventuel prédateur et non la fuite d'un herbage bien vert, ne représentant lui aucun risque.

Les groupes survivalistes:

Les groupes survivalistes seront en cas de crise majeure les plus dangereux. Pourquoi?

Je vais répondre de façon très succincte et claire.

L'effet de meute, additionné au sentiment d'impunité d'une structure sociétal aux règles devenues inexistantes, fera resurgir les pulsions sauvages de ces derniers, de façon inévitable, à très court ou moyen terme. Ajouter à ça le sentiment de puissance et d'invulnérabilité que ressent un groupe armé...(les milices dans les pays à l'abandon par exemple)

Ces groupes sont voués à implosés d'eux-mêmes assez rapidement, rassurez-vous. Je m'explique.

La cohésion, ciment de tout groupe se verra inévitablement dégradé pour plusieurs raisons logiques. Les divergences éthnico-politico-religieuse resurgiront tôt ou tard pour diviser le groupe. Des affinités se feront forcément ressentir, scindent le groupe en une multitude de "sous-groupe". Sans parler du fait que les maillons les plus faibles du groupe seront automatiquement montrer du doigts "t'en fais moins...t'arrives pas à suivre...". Ces groupes finiront forcément en mode Koh-lanta version non censuré, où le membre désigné à la fin de la semaine ne sera pas expulsé, mais pendu haut et court pour avoir tenter de prendre le contrôle du groupe, défié le leader ou tout simplement, pour ne pas marcher assez vite.

Les binômes survivalistes:
Le binôme, lui, ne subira pas l'effet de meute, et aura un instinct de préservation(fuite, discrétion) infiniment plus présent. De plus, sa cohésion en sera d'autant plus renforcé que le sentiment de puissance en est réduit "si je perd un seul membre de mon groupe, je suis seul!". Je ne parle même pas du fait que la majorité des binômes seront composés comme suit: EPOUX-EPOUSE...

Depuis 14/18, l'armée s'est rendue compte que le binôme est la configuration la plus efficace pour tenir une position (une BAD nous concernent), du fait de la cohésion renforcée comme expliqué ci-dessus. Sans parler de la discrétion, des abus (barbarie etc) qui ne sont pas perpétrés par ces binômes, mais bien par des groupes plus nombreux. De la mobilité accrue, de la facilité de communiquer (plus facile de se comprendre à 2 qu'à 20) et de la logistique (nourriture, matériel et munition) bien moins gourmande pour 2 que pour 20. Capacité de replie accrue (on ne se replie pas aussi vite à 20 qu'à 2) et de la probabilité de scission du groupe largement moindre.
Prenez l'exemple de l'ancien mode de vie, une ancienne ferme. Le but n'était pas de vivre avec le plus de onde possible sur la ferme, ça ce résumait généralement à la famille proche. Cohésion totale, efficacité optimale...
Dans une nation comme la France, où la solitude touche de plus en plus de personne, c'est plutôt une bonne nouvelle non?

En conclusion, je préfère la flexibilité d'un binôme, à la fragilité d'un groupe.
Je préfère pouvoir compter sur une personne, que d'être incertain d'un groupe.
Je veux bien aider mon prochain autant qu'il le faut,tant que ce dernier ne présente pas un risque potentiel pour ma vie, mes biens. Je veux bien aider mon prochain après un effondrement chaotique, mais pas pendant! On caresse un lion quand il a manger, pas quand il a faim Wink

Voilà, à tout les bisounours, bonne chance pour l'avenir.

Revenir en haut Aller en bas
Invité





MessageSujet: Re: Le comportement des groupes de survie en cas d'effondrement   Ven 30 Aoû 2013 - 10:04

je suis entièrement de ton avis , y a aussi le fait que le groupe survivaliste signifit pour moi que les gens ont l'intention de rester sur place et de résister à une éventuelle attaque donc de faire la guerre , moi mon point de vu égoiste de survivaliste individualiste me ferait plutôt quitter une zone ou ma vie serait menacé .
Revenir en haut Aller en bas
sanglier des ardennes

avatar



Date d'inscription : 29/08/2013
Age : 29

MessageSujet: Re: Le comportement des groupes de survie en cas d'effondrement   Ven 30 Aoû 2013 - 16:09

D'accord aussi, voila pourquoi j'ai crée un sujet sur l'arme de defence en cas d'evacuation forcé ou logique pour ma part.
Pour revenir a nos moutons,
Pour moi le plus simple et le plus sur c'est partir avec ma femme, j'aurai plus confiance en ma femme qu'en un groupe de 10/15/20/.... personnes.
Je dormirai mieu avec elle a coté de moi que d'autre personnes.
Un groupe de 2 signifie, Moins de nourriture a transporté, plus discret, plus facile à évacuer, plus facile a défendre, etc.....
Revenir en haut Aller en bas
http://sangliersdesardennes.blogspot.fr/
Macharius69

avatar



Date d'inscription : 27/08/2013
Age : 26
Localisation : Lyon

MessageSujet: Re: Le comportement des groupes de survie en cas d'effondrement   Ven 30 Aoû 2013 - 16:49

plus facile à tuer aussi ...

seul problème pour moi des duos c'est le manque de protection que cela implique !

le mieux pour moi serait un couple et des amis ou plusieurs couples amis (2 3 maxi)
ça donne un groupe soudé ou chaque personne compte ( pas de perte acceptable) mais qui gagne en capacité de transport et en capacité à ce défendre

et 2 homme 2 femmes permet de séparé le groupe par exemple les mecs nous on chasse pendant que les filles garde le camp, ça permet de faire plusieurs chose en évitant de se retrouver seul
Revenir en haut Aller en bas
Suisse survivaliste

avatar



Date d'inscription : 29/08/2013
Localisation : Les montagnes Suisses

MessageSujet: Re: Le comportement des groupes de survie en cas d'effondrement   Ven 30 Aoû 2013 - 16:59

Personnellement j'habite avec ma copine, et en cas d'effondrement nous fonctionnerions en tant que binôme tout en attendant l'arrivé de mon père et de sa femme.
À mon avis on survit mieux en famille, tant que la famille est soudée.
Un groupe de 3-5 personnes soudes me semble l'ideal.
Une capacité de défense élevée tout en ayant une main d'œuvre diversifié et spécialisée.

Cependant un binôme ça reste l'idéal pour ceux qui ne sont pas soudés avec leur famille proche.
Groupes de plus de 8 personnes, même familiaux, je pense qu'il faut éviter. La logistique est bien trop importante pour rester discret, et ça peut vite dégénérer en lutte intestine.
Revenir en haut Aller en bas
Macharius69

avatar



Date d'inscription : 27/08/2013
Age : 26
Localisation : Lyon

MessageSujet: Re: Le comportement des groupes de survie en cas d'effondrement   Ven 30 Aoû 2013 - 17:03

c'est ce que je disait ^^

2 couples soudés. Pas plus de 6 personnes.

Après comme tu dit si y a personne d'autre vaudra mieux être 2 que s’incruster dans un groupe.
Revenir en haut Aller en bas
sanglier des ardennes

avatar



Date d'inscription : 29/08/2013
Age : 29

MessageSujet: Re: Le comportement des groupes de survie en cas d'effondrement   Ven 30 Aoû 2013 - 17:13

Qui dit groupe plus gros, dit :
-Plus de nourriture
-Moins discret
-probleme de relationnel a long termes( tous les gens peuvent pas vivre ensemble...)

Enfin c'est tout de même une bonne solution Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://sangliersdesardennes.blogspot.fr/
Invité





MessageSujet: Re: Le comportement des groupes de survie en cas d'effondrement   Ven 30 Aoû 2013 - 17:53

j'ai lu sur le blog de vol-west pour pas le nommer un reportage d'un survivant de la guerre du Kosovo il disait que seul on était un homme mort mais que en groupe on survivais parce que ça permettait de sécuriser une zone un quartier mais là encore on en revient à ce que je disais plus haut ce sont des gens qui sont déterminé à rester sur place et donc à engager le combat armé . Le débat d'être seul ou en couple dans un moment d'évacuation à mon avis n'a pas de raison d'être au niveau de la survie car qu'on soit en couple ou seul à partir du moment ou on évacu au bon moment ça le fait , seul rentre en compte la logistique le partage des choses à porter etc c'est mon avis en tout cas .
Revenir en haut Aller en bas
The Pew

avatar



Date d'inscription : 27/08/2013

MessageSujet: Re: Le comportement des groupes de survie en cas d'effondrement   Ven 30 Aoû 2013 - 17:57

Contre l'usure par la dette éternelle , retirons notre argent des banques.

+1 c'est fait depuis longtemps,
Revenir en haut Aller en bas
FranceSurvivalistes

avatar

Fondateur


Date d'inscription : 27/08/2013

MessageSujet: Re: Le comportement des groupes de survie en cas d'effondrement   Sam 31 Aoû 2013 - 19:34

Regardez les loups, quand la meute devient trop grande, elle se divise pour en former deux autres.
Le loup est similaire à l'homme en ce sens que trop de mâles dominant dans un groupe le fait éclater Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://francesurvivalistes.blogspot.fr
93Hc

avatar



Date d'inscription : 27/08/2013
Localisation : 93

MessageSujet: Re: Le comportement des groupes de survie en cas d'effondrement   Sam 31 Aoû 2013 - 19:46

Au départ de la démarche on pense toujours à ceux qui ne sont pas réceptif, et bien entendu à ceux qui nous sont chers.

Mais au fur et à mesure que l'on avance dans la préparation, on s'aperçoit qu'on ne sauvera pas le monde mais notre peau!

A noter que c'est déjà pas mal!
Revenir en haut Aller en bas
Suisse survivaliste

avatar



Date d'inscription : 29/08/2013
Localisation : Les montagnes Suisses

MessageSujet: Re: Le comportement des groupes de survie en cas d'effondrement   Dim 1 Sep 2013 - 7:40

Exact.
D'ailleurs je me demande de plus en plus qui parmi mes proches, j'accepterais chez moi. Ils sont tous au courant de mes préparations et sauf mes parents étonnamment, personne ne se prépare que ce soit pour un effondrement de type 1 ou 2.
Que faire avec ces personnes..? Pas aussi évident que ça.
Revenir en haut Aller en bas
sanglier des ardennes

avatar



Date d'inscription : 29/08/2013
Age : 29

MessageSujet: Re: Le comportement des groupes de survie en cas d'effondrement   Dim 1 Sep 2013 - 10:40

Que faire de ces personnes ? Personnellement rien .....
Un moment ou un autre faudra se dire qu'on pas sauvé tout le monde, apres ca sera effet de groupe donc on connais la suite .....
Sauvé les plus proche dans la mesure du possible c'est tout ... Personnellement je pense a ma femme et mes parents .....
Revenir en haut Aller en bas
http://sangliersdesardennes.blogspot.fr/
Invité





MessageSujet: Re: Le comportement des groupes de survie en cas d'effondrement   Dim 1 Sep 2013 - 11:47

entièrement d'accord avec la vidéo, logique,simple et compréhensible !!
ils n'aurons pas d'excuses!
tu as une manière de parler aux simple d'esprit remarquable, j'adorrr!
ça sent le monitoring en CAT mouhaaaaaaaaaa!
Revenir en haut Aller en bas
Invité





MessageSujet: Re: Le comportement des groupes de survie en cas d'effondrement   Dim 1 Sep 2013 - 17:00

Je pense que concernant les groupes de survie il y a deux conditions différentes :

1/ effondrement économique

2/ état de guerre

dans le 1er cas ça peut devenir un vrai danger sociétal alors que dans le second cas ça sera une condition vitale pour sécuriser une zone , c'est mon avis .
Revenir en haut Aller en bas
Macharius69

avatar



Date d'inscription : 27/08/2013
Age : 26
Localisation : Lyon

MessageSujet: Re: Le comportement des groupes de survie en cas d'effondrement   Dim 1 Sep 2013 - 17:41

Après chacun ses choix et leurs conséquences !

Je veux dire par la que si ils était au courant de ton action et que ça les a pas fait réfléchir et se préparer aussi

Bah c'est pas notre faute si ils s'en sortent pas en cas de pépins !

Tu peux les motiver pas les forcer
Mais prévenir que si ça vient frapper à la porte y aura personnes pour ouvrir !
Revenir en haut Aller en bas
oregon3

avatar

Membres d'honneur


Date d'inscription : 27/08/2013
Age : 50
Localisation : Sud Ouest

MessageSujet: Re: Le comportement des groupes de survie en cas d'effondrement   Dim 1 Sep 2013 - 21:20

Tu soulèves un point important Macharius69 : préciser à ceux qui nous rient au nez lorsqu'on parle de se préparer que si ça arrive qu'il ne viennent pas frapper à notre porte elle sera close .
Parce que des opportunistes et des chialeurs il y en aura si ça commence à sentir le roussi .

Un jour j'ai dit à un gars que ferais tu si tu es armé et qu'une horde de réfugiés affamés et armés viennent chez toi et que par exemple un gamin armé qui vient de passer des journées dehors et vivre un enfer te demande à bouffer en te menaçant ? tires tu ? il me répond : quand même heu etc.. je lui ai dit tu vois le gamin lui n'hésitera pas
Revenir en haut Aller en bas
Macharius69

avatar



Date d'inscription : 27/08/2013
Age : 26
Localisation : Lyon

MessageSujet: Re: Le comportement des groupes de survie en cas d'effondrement   Lun 2 Sep 2013 - 0:08

oui c'est triste mais c'est un cran psychologique à passer

ça me rappel un article qui expliquais que nous européens sommes décent et que l'on ne peut pas concevoir certaine chose
(l'exemple de l'article c’était les bébés morts cloués sur les murs des maisons pendant les révolutions au Maghreb... pourquoi ?)

faut passer en mode chasseurs et chassés et choisir sont camp !
donc peut importe la personne enfants, femmes (bon si elle est jolie on s'arrange ^^) c'est l'autre ou nous !
Revenir en haut Aller en bas
Lupercal

avatar



Date d'inscription : 30/08/2013

MessageSujet: Re: Le comportement des groupes de survie en cas d'effondrement   Jeu 5 Sep 2013 - 8:05

Oui, pis ça me rappel dans rue barbare ils prennent l'exemple de la cigale et de la fourmis, mais sans dire qu'ils feraient pareil. ^^
Ça c'est leur choix de vouloir aider la cigale qui ne branle jamais rien dans la vie et qui passe son temps en distractions inutiles.
Si avec mes proches on s'est préparer qu'on a les moyens de survivre grâce au temps et au moyens qu'on y a mis, les profiteurs pourront aller voir ailleurs ils n'auront rien, sauf peut être si ils ont l'air fiable et utile. Ya rien qui nous est du.
Revenir en haut Aller en bas
Macharius69

avatar



Date d'inscription : 27/08/2013
Age : 26
Localisation : Lyon

MessageSujet: Re: Le comportement des groupes de survie en cas d'effondrement   Mar 10 Sep 2013 - 19:39

Ils auront du plombs au fesse ^^
Revenir en haut Aller en bas
sanglier des ardennes

avatar



Date d'inscription : 29/08/2013
Age : 29

MessageSujet: Re: Le comportement des groupes de survie en cas d'effondrement   Mar 10 Sep 2013 - 21:35

pas que du plomb Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://sangliersdesardennes.blogspot.fr/
guildlart

avatar



Date d'inscription : 19/09/2013
Age : 42
Localisation : haute normandie

MessageSujet: Re: Le comportement des groupes de survie en cas d'effondrement   Jeu 19 Sep 2013 - 15:21

bonjour a tous,
en effet survivaliste et égoïste,je suis entièrement d'accord, par-contre, si nous sommes en niveau 2, et que l'on soit obliger de quitter notre bad, avec sac d'evac, bouffes et armes, serait il possible d être héberger au chaud pour une nuit chez vous, moi j'ai une famille, je deviens très prévoyant, mais les enfants ont besoin de dormir au chaud, et en toute sécurité.

Ne serait il pas possible de créer une forme de charte du survivaliste,
avec emblème ou tout autre signe distinctif pour se reconnaître,

avec des règles basiques comme:

je vous accueille pour une nuit
mais je ne te nourris pas,tu as tes propres réserves,
et vous partez demain matin
etc,etc...

c' est une question que je me pose, qu'en pensez vous???

je veux juste être prévoyant sur un niveau 2/3
Revenir en haut Aller en bas
Wyakkh


Membres d'honneur


Date d'inscription : 28/08/2013
Age : 118

MessageSujet: Re: Le comportement des groupes de survie en cas d'effondrement   Jeu 19 Sep 2013 - 17:12

Personnellement, pour une personne seule ou un binôme je prendrai pas le risque, je préfère dormir dans un fossé caché par des fougères, et rien qu'un mec se soit présenté justifiera de mettre un mec de quart de plus la nuit qui suit.


Si y a des gosses et que le client a une bonne tête, je tolère (ma bonté me perdra), mais confiscation des armes et tout le monde reste à vue (dans le sens garde armée permanente), première entourloupe c'est cartouche.



En tant que besogneux, je m'y risquerais encore moins.
Il suffit que le mec chez qui tu t'incrustes commence à être fauché, au mieux tu repars en slip, au pire tu repars pas.

Je parle bien en niveau II.
Revenir en haut Aller en bas
BBLoup

avatar

Administrateur


Date d'inscription : 27/08/2013
Age : 79
Localisation : France

MessageSujet: Re: Le comportement des groupes de survie en cas d'effondrement   Jeu 19 Sep 2013 - 17:21

Regarde Walking Dead (S1 et 2) et tu comprendra pourquoi personne n'ouvrira sa porte.

Tu donne un doigt, tu te fais bouffer le bras.

Dans le fond, ton idée part d'un bon sentiment mais l'homme est si mesquin que tu risque de te retrouver baignant dans ton sang avec ta famille avant même de comprendre ce qui se passe pendant que tes nouveau invités s’installent tranquillement chez toi.

Qui est prévoyant et a des provisions fait des envieux et des jaloux.

Perso en cas de niveau 2/3, approchez pas de chez moi à moins de 50m.
Revenir en haut Aller en bas
Wyakkh


Membres d'honneur


Date d'inscription : 28/08/2013
Age : 118

MessageSujet: Re: Le comportement des groupes de survie en cas d'effondrement   Jeu 19 Sep 2013 - 17:34

Question tiens :


Vous êtes en déplacement en petit groupe, armé(s), et vous croisez un autre individu ou groupe. Ils semblent être équipés d'un matériel similaire au vôtre. Nous ne sommes pas en zone de conflit particulière type violence urbaine, guerre éventuellement civile, réfugiés en masse... mais tout de même en effondrement grave.

Ils ne vous ont pas vu :
- Vous allez directement à leur rencontre.
- Vous vous planquez et les esquivez.
- Vous tentez d'attirer leurs attention en restant à une distance raisonnable (s'arrêter, sifflement ou appel puis signe de la main ou arme portée au dessus de la tête).
- Feu nourri en traître.


Ils vous ont vu, s'arrêtent et semble aussi perplexes que vous, vous :
- Cherchez à communiquer,
- tirez,
- passez votre chemin sans un signe en les gardant en contact visuel,
- commencez à courir.
Revenir en haut Aller en bas
Wolfesjunges

avatar

Membres d'honneur


Date d'inscription : 27/08/2013
Age : 25
Localisation : Centre Alsace

MessageSujet: Re: Le comportement des groupes de survie en cas d'effondrement   Jeu 19 Sep 2013 - 18:03

observe à distance en restant planqué. Si je suis sûr que rien de suspect, appel et tentative de communication pour échange d'info ou troc
Revenir en haut Aller en bas
hysis alex

avatar



Date d'inscription : 28/08/2013
Age : 38

MessageSujet: Re: Le comportement des groupes de survie en cas d'effondrement   Jeu 19 Sep 2013 - 18:09

si vraiment niveau 2 il y a,  alors priorité à ma famille (trés proche) pour le reste porte fermée, ce ne sera pas un jeu ce n est pas pour rien qu on dit trop bon trop con

apres je pense qu un groupe soudée de 6-8 personnes (amis trés proches ou famille proche)serait le mieux pour la securité
Revenir en haut Aller en bas
Ludo




Date d'inscription : 29/08/2013

MessageSujet: Re: Le comportement des groupes de survie en cas d'effondrement   Jeu 19 Sep 2013 - 19:32

Si niveau 2, ça sera la jungle, et pour ne pas se faire zigouiller, on aura intérêt à être soit très très isolé, soit d'avoir une défense très bien organisée, et là c'est évidemment impossible avec un tout petit nombre de personne, puisqu'il faudra assurer la surveillance 24h/24. On peut compenser avec du high tech (détecteurs, vidéo-surveillance, alarmes, ...) pour minimiser le temps humain qui y est consacré, mais cela ne réduit jamais à zéro le temps de surveillance et implique d'autres problèmes (alimentation électrique du système, maintenance, etc ...), d'où un minimum de spécialisation dans les tâches, d'où un nombre de personnes minimum dans la base.

En bref, dans une perspective de survivalisme niveau 2, le choix est simple : isolation quasi totale ou/et organisation clanique rassemblant plusieurs familles.
Revenir en haut Aller en bas
guildlart

avatar



Date d'inscription : 19/09/2013
Age : 42
Localisation : haute normandie

MessageSujet: Re: Le comportement des groupes de survie en cas d'effondrement   Dim 6 Oct 2013 - 10:22

salut a tous,
merci pour l'info BBLOUP, j'ai regarder the walking dead et aussi the divide du coup, j'ai très bien compris ce que vous vouliez dire.

je passe en phase entrainement et éducation des enfants sur les intérêt a être très discret et a écouter


se fut une tres mauvaise idée de poser cette question.

je passe en phase, recherche de cache, sur le trajet pour rejoindre mes bad...




Revenir en haut Aller en bas
madmax

avatar



Date d'inscription : 08/09/2013
Age : 19
Localisation : belgique

MessageSujet: Re: Le comportement des groupes de survie en cas d'effondrement   Dim 6 Oct 2013 - 11:40

moi perso si je vois une famille ou une femme ou un type avec une bonne téte je le prend j ai pas grand chose mais jai persone a part mon père donc jai pas trop envie de rester a deux pas envie de devenir fous donc un groupe de 6.7 personne c est bien je trouve jai plus confiance en un groupe que en un mec tous seul avec son arme ou un binome donc exemple si je voit un binome survivaliste je luis ferait pas confiance pour moi les personne seul ou un binome sont les plus dangereux
je pense pas que quelqu un me voudrait du mal jai 14 an est je tire pas a vue ni frapper aux contact
mais si un taré il me veut du mal on est mort tous les deux je pense donc pour moi rester en groupe c est ma seule chance
Revenir en haut Aller en bas
pelerin031

avatar

Membres d'honneur


Date d'inscription : 16/10/2013
Age : 64
Localisation : Boussens

MessageSujet: Re: Le comportement des groupes de survie en cas d'effondrement   Ven 1 Nov 2013 - 14:19

Dans un premier temps, tu as raison parce que nous quitterons un monde ou le pékin lambda en à marre de voir l'usage excessif qui est fait de la solidarité qui a été instaurée par nos anciens.

Un gus qui se retrouve au chômage bénéficie de la solidarité, c'est correct.

Un gus qui se complait dans le chômage profite de la solidarité. C'est incorrect.

Je dis dans un premier temps parce qu'un effondrement majeur entraine la perte de la majorité de la population dans un premier temps.

Alors dans un premier temps, il y aura l'individualisme ou le binôme parce qu'il est plus facile d'assurer la sécurité du petit nombre que pour un groupe. Tout est à l'avantage de ce petit nombre comme tu l'expliques clairement et pour les mentalités que nous connaissons.

Ensuite, les survivants réapprendront les bases de la solidarité et redécouvriront la logique de l'union qui fait la force. C'est normal, logique et historique. D'abord avec des petites structures pour aller avec le temps vers les mégalopoles comme aujourd'hui.

Un effondrement majeur, c'est la disparition d'une majorité parce que rien n'est fait pour subsister sans le mécanisme bien rôdé et au combien fragile du réapprovisionnement.

Les gens se tueront entre eux pour un quignon de pain rassis alors seuls celles et ceux qui auront de la chance et qui adopteront une nouvelle mentalité, plus dure, plus incisive tendant seulement vers l'efficacité s'en sortiront peut-être.

Dans un groupe, on délègue un peu de ses responsabilités de vigilance sur l'autre que l'on ne connait pas parfaitement, c'est un peu la roulette Russe, soit il est bon et ça passe, soit c'est un "charlot" et ça casse.

Dans un groupe, il y aura forcément un guignol qui aura des tentations de chef or qui dit chef dit passe droit, avantage, meilleure part etc etc !

Ce n'est vraiment pas mon truc, mais alors pas du tout du tout ! Si je tue un cerf ou une biche, les filets mignons seront pour ma pomme ou une personne que je choisirai et j'emmerde le chef.

Et comme tu l'écris si bien, les économies, les stocks, quand on s'est fait violence pour se les constituer, il faut-être barge pour les partager avec un imprévoyant qui trouvera peut-être après que se serait mieux de ne pas partager.

C'est monsieur de La-fontaine qui illustre très bien le sujet avec sa cigale et sa fourmi.

Et tu as raison encore une fois, ça dérange certaines personnes de penser à tout ça, alors pour ne pas voir, il faut faire l'autruche.

La conscience est une bonne et belle chose quand on a le ventre bien rempli et elle est un billet privilégier pour franchir le miroir dans un monde cruel.

Amicales salutations.
Revenir en haut Aller en bas
tora87

avatar



Date d'inscription : 07/11/2013
Age : 31
Localisation : limousin

MessageSujet: Re: Le comportement des groupes de survie en cas d'effondrement   Ven 8 Nov 2013 - 14:47

De mon coté je ne ferais confiance en personnes d autre que dans la famille et les vrai amis.

Ou j habite, j ai personnes d autre que mon homme et mes enfants plus la voisine d a coté qui est mon amie mais c'est tout et je file avec ma marmaille a l ouest au bord de mer pour récupérer 4 personnes de la famille bien a l abri puis après en 18 tonnes jusqu'au point final . ( oui oui il y a un 18 tonnes préparé avec le truc a mettre devant pour pousser tout ce qui peut encombrer le passage ) je ne dit pas ou il est il n y a que la famille qui sais ou ce trouve notre bête qui a etait préparé par mon oncle garagiste ferrailleur je n en dit pas plus Wink  geek  !
Revenir en haut Aller en bas
Zorsha

avatar

Modo


Date d'inscription : 28/08/2013
Age : 47

MessageSujet: Re: Le comportement des groupes de survie en cas d'effondrement   Ven 8 Nov 2013 - 16:53

madmaxounette Laughing
Revenir en haut Aller en bas
tora87

avatar



Date d'inscription : 07/11/2013
Age : 31
Localisation : limousin

MessageSujet: Re: Le comportement des groupes de survie en cas d'effondrement   Ven 8 Nov 2013 - 17:00

beeeee oui lol faut bien ce qu il faut Laughing Laughing Laughing 
Revenir en haut Aller en bas
Cucaracha

avatar

Membres d'honneur


Date d'inscription : 28/10/2013
Age : 55
Localisation : Espagne

MessageSujet: Re: Le comportement des groupes de survie en cas d'effondrement   Ven 8 Nov 2013 - 17:11

Dis pas ça, Zorsha Evil or Very Mad 

... Si j'ai bonne mémoire, le camion dont on parle (dans Mad Max 2) n'a pas été loin Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad

Il n'était pas assez low profile. Heureusement il ne s'agissait que d'une diversion, et les gens ont pu se sauver dans un vieux bus scolaire.
Revenir en haut Aller en bas
Zorsha

avatar

Modo


Date d'inscription : 28/08/2013
Age : 47

MessageSujet: Re: Le comportement des groupes de survie en cas d'effondrement   Ven 8 Nov 2013 - 18:02

Ben oui je m'en souviens bien Embarassed  (je dois le connaitre par I love you celui-là)
Revenir en haut Aller en bas
tora87

avatar



Date d'inscription : 07/11/2013
Age : 31
Localisation : limousin

MessageSujet: Re: Le comportement des groupes de survie en cas d'effondrement   Sam 9 Nov 2013 - 14:23

ben non c'est pas mad max non plus mais il est passe partout , la demi remorque et construit en camping et le reste c'est l enclos au 3 chevaux et l ane de Tante et Oncle ils l utilise pour faire les randonnées et je sais qu il passe partout ce monstre Laughing après si on peu pas passer ou autre ben on file avec les chevaux et nanane ( c'est son nom désolé Laughing ) enfin on verra le moment ou ... ou on verra pas scratch bonne question !
Revenir en haut Aller en bas
93Hc

avatar



Date d'inscription : 27/08/2013
Localisation : 93

MessageSujet: Re: Le comportement des groupes de survie en cas d'effondrement   Jeu 21 Nov 2013 - 6:34

Prévoir son groupe est important, car une personne peut multiplier votre champs de compétence (médecin, infirmier, véto, chasseur, pécheur, bricoleur fou, policier, militaire).

J'ai une idée de mon groupe mais me suivront ils?

En attendant que la messe soit dite cultivons nous!
Revenir en haut Aller en bas
Vivien01

avatar



Date d'inscription : 21/11/2013
Localisation : La forêt

MessageSujet: Re: Le comportement des groupes de survie en cas d'effondrement   Jeu 21 Nov 2013 - 21:27

Alors, on voit un peu de tous dans les commentaires du bon, moins bon et du grand folklo.
Mon avis perso:
En milieu rural, nous aurons un peu plus de délais pour faire face et je pense que beaucoup fuirons pour justement se regrouper famille, amis, association etc
Qui dis mouvement dis panique, beau merdier avec ses inconvénient vol, tuerie etc.... C'est à ce moment la que certain pas préparer vont rechercher la protection du groupe et la les ennuis commenceront. Après l'idée du binôme est très bien, mais l'impact spycologique que l'effet de groupe donne peut déstabiliser car tous le monde n'a pas le vécu et l'expérience du feu!!!! Je précise: du combat, et même préparer et armée, les gens qui ne connaisse pas ses moment seront surpris.
Oui l'instinct prendra le dessus mais est-ce que les bon choix seront fais?
Perso je reste chez moi avec mes stocks en attendant ma famille très proche, en espérant qu'il arrive à faire le trajet saint et sauf et après on avisera.
Le périmètre de sécurité c'est la: l'entrée pour arriver à la maison. La c'est sommation et destruction si besoin
50m après, c'est le seuil de la porte et la destruction
Si vous partez à la chasse et que vous croisez un groupe il ne vous vois pas ne faite rien. Observer, comptée, armement car cela est fort possible qu'il est la tournée des maisons par ce même groupe d'ici peut. Mais ne fais pas les rambos, je ne pense pas quand majorités nous ayons un armement militaire (en tant que survivaliste français) car pour détruire un groupe, seul ou à 2, il ne doivent avoir d'armement lourd et celui qui détruit lui doit en être équipée.
Pour finir, 2 dictons que certain reconnaîtront :
"mieux vaux un pti chez soit qu'un grand chez les autres" et "voir sans être vue règle de base de survie"

ciao!!!

Zorsha
J'ai "aéré" et ponctué les texte, c'est tout


Désolé j'ai écrit du téléphone merci zorsha good Job
Revenir en haut Aller en bas
Zorsha

avatar

Modo


Date d'inscription : 28/08/2013
Age : 47

MessageSujet: Re: Le comportement des groupes de survie en cas d'effondrement   Ven 22 Nov 2013 - 11:19

Je m'en doutais bien ^^
C'est pour ça que je me suis permis de le faire Smile
C'est beaucoup plus facile à lire comme ça.
Revenir en haut Aller en bas
Chourson05

avatar



Date d'inscription : 25/01/2014
Age : 50

MessageSujet: Réponse ouverte à France Survivaliste au sujet des groupes survivalistes   Mer 29 Jan 2014 - 18:11

Bonjour à tous les Survivalistes du site,

Je me présente : je suis un jeune (très jeune) retraité (46 ans !). Et je voudrais (j'aimerais) répondre à France Survivaliste pour sa vidéo sur les groupes survivalistes. Et donc sur les deux points abordés dans cette vidéo : les binômes (seuls valables) et les groupes survivalistes (non-viables).

Je commencerais tout d'abord par les binômes. En effet, le binôme est l'élément de base de toute armée. Et je dis bien : élément de base, composant de la section, la section de la compagnie, la compagnie du régiment, le régiment de la division. En aucun cas, sur un champ de bataille, le binôme est seul : il est soutenu par les autres binômes de la section. Donc oui au binôme, mais dans une structure un peu plus grande que deux personnes !

Pour ce qui est des groupes survivalistes, je rejoins ce qu'en dit France Survivaliste : en effet, ces groupes vont vite, très vite s'effondrer. Mais, et je porte cela à la réflexion de tous sur ce site, il oublie vite que les groupes survivalistes ne seront pas les seuls. Dans mon ancien travail, avec mes collègues, nous abordions parfois le sujet d'une société post-cataclysmique. Et on arrivait tous au même résultat : NOUS SERIONS LES ROIS DU NOUVEAU MONDE. Parce que nous sommes (étions pour moi) un groupe parfaitement cohérent, fonctionnant dans des situations à fort potentiel de risques.

Pour étayer mon propos, je vous propose un petit effort d'imagination. Dans un avenir proche, des bactéries ou virus militarisés (transformé en arme) sont libérés par accident, sans qu'aucun traitement médical ne soit élaboré. Et imaginons que ces petites bêtes aient une mortalité de 60 %. 66 millions de français font environ 26,5 millions de survivant, dont une bonne partie périront rapidement les premières années. En effet, on estime qu'à partir de 40 % de mortalité, l'ensemble des structures sociales s'effondrent.
Dans mon ancien métier, nous étions environ 3400 personnes, en comptant les retraités, nous ne sommes pas loin de 6000 personnes. 40 %  de survivants font environ 2400, on arrondi à 2000. 2000 professionnels, aptes à la survie en jungle, désert, zone arctique et tempérée, doués avec toutes les armes à feux existantes, compétents en tactiques et préparations de divers missions, 2000 professionnels qui ne se battront pas entre eux mais s'allieront, et deviendront les Seigneurs d'un nouveau régime féodal.

Et qui seront les serfs de ces nouveaux Seigneurs ? Et bien vous, survivalistes autonomes. Car si vous avez des plantations de carottes, navets ou céréales, faites-en un peu plus, pour nous. Si vous avez des élevages de volailles ou de caprins, augmentez le nombres des bêtes, pour que l'on puisse se servir. Pareil pour vos réserves de médicaments, production d'énergie, il faudra faire avec nous.

Avant de continuer, je tiens à préciser que tout ce que j'écris n'est nullement pour vous provoquer ou vous insulter. J'essaie d'apporter une nouvelle voie de réflexion au mouvement du survivalisme. Car quel société, quel interaction entre les « survivants » ?

Et je devine déjà certaines de vos réponses : « approche de chez moi, et pan ! Une balle de 12 ! », « il y aura tellement de piège autour de ma BAD que jamais vous n'approcherez ! », « mon chien de garde s'occupera de vous ! », ou autres du même genre. Sachez simplement que nous sommes tout à fait capable de pénétrer dans n'importe quelle zone, et ce quelques soient les défenses. C'est un sport que nous pratiquons (pratiquions pour moi) en "formation" ou en  "vrai". Personnellement, je suis armé. Je possède un HK G3 en 7,62 mm (cal. 308) avec une optique Zeiss, un pistolet FN Herstal 5,7 mm (bien pratique en cas de pare-éclat) et un HK P2000 en 9 mm. J'appartiens à un club de tir et ne suis absolument pas limité à 1000 munitions par an : je recharge moi même et j'ai un stock de composants de rechargement (étuis, amorces, ogives, poudre) des plus conséquent. Et une munition de 7,62 mm, c'est autre chose qu'un 12, un 30/30 ou un cal. 222.

Et dites vous que notre existence sera peut-être (surement) positive. En effet, je ne doute pas qu'en cas de grosse catastrophe et d'effondrement des structures sociales, des groupes de pillards se forment et pillent tout ce qui leur tombe sous la main. Nous serions alors peut-être le dernier rempart  entre les survivants et ces pillards.

Pour conclure, je pense que si vous voulez parler de survivalisme, vous ne pouvez pas vous contenter de parler d'autonomie et d'autodéfense, mais de défense conjointe. Pour survivre, et croyez-en mon expérience professionnelle, il faut être en groupe, un groupe cohérent bien sur, mais surtout un groupe avec un chef, plus proche d'une dictature que d'une démocratie, avec des règles strictes, qui ne souffrirons d'aucune entorse, avec des taches bien définies au sein de ce groupe. Et si vous vous en tenez aux binômes, votre seule chance de survie est dans la mobilité : les petits groupes survivent mieux en se déplaçant, et donc je ne vois pas par conséquent l'utilité d'une BAD.

J'attends vos réponses, et je suis prêt à ouvrir ce débat, que je trouve très intéressant, peut-être suis-je le seul ?

En guise de signature, la devise de ceux qui aidèrent à fonder notre profession : Who dares wins.
Revenir en haut Aller en bas
Cucaracha

avatar

Membres d'honneur


Date d'inscription : 28/10/2013
Age : 55
Localisation : Espagne

MessageSujet: Re: Le comportement des groupes de survie en cas d'effondrement   Mer 29 Jan 2014 - 18:26

Ben, moi je n'y connais rien à tous ces trucs tactiques... Mais il me semble que la plus puissante armée du monde (et ses alliés) en chie pas mal en ce moment (et depuis pas mal d'années), face à quelques bandes de pequenauds tiermondistes  Laughing 

... Alors toi et tes 2000 potes  Laughing Laughing Laughing
Revenir en haut Aller en bas
leGaulois63

avatar



Date d'inscription : 18/01/2014
Age : 41
Localisation : Auvergne

MessageSujet: Re: Le comportement des groupes de survie en cas d'effondrement   Mer 29 Jan 2014 - 18:28

moi je pense qu'encore une fois tout dépend du scénario.
je dit et répète que pour avoir été militaires quelques années et avoir été à l'étranger en temps de conflit qu il est évident qu'en cas de réel chaos un homme seul est mort d'avance..le plus éfficace pour moi est un petit groupe de maxi 10 personnes..

aprés savoir si cela finirai en groupe trés important qui dominerait les autres je ne le pense pas car aprés le chaos les survivants se réorganiseront pour le meilleur,surtout que peu de survivants veut dire que le monde sera abondance.

ensuite pour conclure un groupe de 2000 n'est plus un groupe!c'est un petit peuple qui sera inutile car impossible à gérer et personne ne voudra aller dans le même sens...aucun n'aura le même but..un groupe aussi énorme s'auto détruira et formera multitude de petits groupes par affinités,objectifs etc..
Revenir en haut Aller en bas
RV83

avatar



Date d'inscription : 16/01/2014
Age : 39

MessageSujet: Re: Le comportement des groupes de survie en cas d'effondrement   Mer 29 Jan 2014 - 18:31

C'est cool les débats Smile

En cas de gros soucis de virus tueur, Les survivalistes seraient épargnés?
non hein...
Ceux qui en réchappent devront survivre et je ne vois pas vraiment l'interet d'avoir des armes tout le tour du bide ou une BAD de malade...
L'état reprendra ses droits, on brulera les cadavre et basta...

Si le besoin s'en fait sentir on cultivera un bout de terre; y'en aura plein, tout le monde sera mort.

En fait je ne vois pas vraiment quel type de catastrophe pourrait nous obliger à se replier dans une BAD.
Revenir en haut Aller en bas
Seven Sam

avatar



Date d'inscription : 26/01/2014
Age : 35

MessageSujet: Re: Le comportement des groupes de survie en cas d'effondrement   Mer 29 Jan 2014 - 18:44

Je suis d'accord avec vous, mais même armée jusqu'au dent et connaitre toutes les technique et entrainement ça ne veux rien dire.


J'adores l'exemple de l’armée de Mussoline qui perd contre un petit  village Grec (Doliana) ou sur leur montagne il y a marqué non OXI (occhi). (non vous ne passerez pas par ici)

Des armes des plus simples (couteau, machette, battons) et connaissance du terrain on fait des Grec les gagnant.

Et pourtant c'est pas faute d'avoir mis un groupe armée, et les armes de meilleur technologie du moment a l'époque (même les allemands n'en était pas équipée)

Les italiens vue le nombres et les armées en possessions, était partie favoris, pour gagner.

Je m'en souvient de cette histoire, parce que je suis italien et mon ex était grec, et ils était fiers.

Tout ça pour dire que celui qui auras le plus de volonté a vivre, vivra et vaincra...

Un peu comme l'histoire de Stalingrad

Enfin je dit ça je dit rien, mais je suis d'accord qu'il faut être en groupe, seul c'est très difficile.
Revenir en haut Aller en bas
Thomas Blackburn

avatar



Date d'inscription : 09/01/2014
Age : 52
Localisation : Trois-rivières

MessageSujet: Re: Le comportement des groupes de survie en cas d'effondrement   Mer 29 Jan 2014 - 19:22

j'ai pas envie d'étaler les médailles sur le board mais en tant qu'ancien millitaire et veteran (désolé de le dire)
Je suis conscient de ce que tu dis et je te trouves très arrogant
Une chose qu'on apprends vite à propos de la tactique c'est que un déploiement '' dans les rêgles'' face à un groupe non formé militairement c,est foireux parce que ça marche sous l'effet de surprise mais ton plan tactique va se déglinguer parce que le groupe visé lui il fait ça n'importe comment .Ils ne suivront pas votre shéma .

c'est ce que nous appelons ici le syndrome du technicien (ou  Le principe de Peters )

De plus , avec ta mentalité vous allez vite devenir les hommes à abattre  . Plus tu vas avancer ....plus nous allons reculer  
Beaucoups de survivalistes sont d'ex militaires je ne crois pas qu'ils vont se transformer en dictateurs  et les carottes tu vas te les mettre au c..l  jusqu'a ce que tu puisses te les râper avec les dents

Revenir en haut Aller en bas
pelerin031

avatar

Membres d'honneur


Date d'inscription : 16/10/2013
Age : 64
Localisation : Boussens

MessageSujet: Re: Le comportement des groupes de survie en cas d'effondrement   Mer 29 Jan 2014 - 19:54

Mazette, ça en jette un max mais de là à faire des commandos de l'Armée de l'Air le dernier rempart pour les survivalistes, il y a un gouffre incommensurable d'aléas que tu ne maîtrises pas.

Limite, c'est un truisme ce que je viens d'écrire.

Ta formation te donne quelques connaissances supplémentaires, cela parait évident et en aucun cas elles feront de toi un survivaliste.

Je trouve que tu manques d'humilité dans ton propos qui offre une analyse dirigée et influencée par le paradigme cokoï !

J'ai moi aussi un passé militaire avec la carte d'ancien combattant et tout le tralala et je n'en fais jamais état sauf pour apporter un conseil, un avis ou une réflexion.

Les survivalistes n'ont pas nécessairement une formation militaire pourtant, je les considère comme mes égaux et mes instructeurs pour les sujets que j'ignore.



Revenir en haut Aller en bas
JohnDoe

avatar



Date d'inscription : 22/12/2013
Age : 27

MessageSujet: Re: Le comportement des groupes de survie en cas d'effondrement   Mer 29 Jan 2014 - 20:25

je crois que je vais rester dans mes montagne et faire le taliban...

sérieusement, tes 2000 amis/collegue/frère d'arme, ils n'ont pas de famille à protéger? des enfant à nourrir ? les effectif à prendre en compte sont trop important.
Si on te demande de mettre tes arme et ta bouffe en commun tu le fait?
Même si tu ma l'air arrogant, ça reste intéressent de ce pencher sur la question.
Revenir en haut Aller en bas
Anubis

avatar



Date d'inscription : 24/11/2013
Localisation : Sin City

MessageSujet: Re: Le comportement des groupes de survie en cas d'effondrement   Mer 29 Jan 2014 - 20:42

Bon déjà avec ton FN 5.7 tu ne tiendras pas très longtemps vu la disponibilité et le prix de la munition  clown  et pour les pare-éclat, le .308 fonctionne encore mieux (mais tu devrais le savoir ...).

Pour le reste, tu sais c'est comme dans tout, tu trouveras toujours plus fort que toi quelque part. Espérons juste pour toi que ce ne sera pas au début des emmerdes Wink

Si vous êtes 3400 vous n'êtes déjà pas une unité d'élite (bien trop nombreux pour des spécialistes) donc il existe plus fort que vous Wink

Ensuite 3400 personnes ne permet pas d'être discret, coordonné, rapide, soudé. .... Tu connais les 6000 personnes ? Comment feras tu pour identifier les saboteurs qui vous infiltrent (si tu les vois ...).

De plus nourrir 3400 personnes + les "vieux" c'est gigantesque et ça va très très vite poser problème et quand les problèmes arrivent un aussi grand groupe s'emballent très vite. Ensuite où mettre les blessés, où dormir, où se reposer... 6000 personnes ça prend de la place. Ce n'est pas en pillant le jardin d'un groupe de 6 ou 7 survivalistes que tu vas remplir la pense de tes petits copains, même si tu bouffe ces pauvres survivalistes.

D'après ta description je cerne assez bien ce que tu veux nous dire et votre groupe ne fait pas le moins du monde frémir mon petit groupe. Ça me fait même sourire Wink
Revenir en haut Aller en bas
Tony67

avatar

Membres d'honneur


Date d'inscription : 27/08/2013
Age : 28
Localisation : 67

MessageSujet: Re: Le comportement des groupes de survie en cas d'effondrement   Mer 29 Jan 2014 - 20:53

Sa me fait vaguement penser à la milice de Monroe ( dans la série Revolution )

Je suis certains que des groupe comme sa se formeront, j'ai deux amis à l'armée qui n'hésiterai pas une seconde à rentrer dans ce genre de milice en cas d'effondrement.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Le comportement des groupes de survie en cas d'effondrement   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le comportement des groupes de survie en cas d'effondrement
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
Sujets similaires
-
» Agoraphobie, phobie sociale: Maladie ou trouble du comportement?
» stage dégustation plantes sauvages et survie dans nature
» classification des groupes alimentaires
» truc de survie coté bouffe
» Les groupes de verbes polonais

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
France Survivalistes :: Social, Psychologie et Interactions :: Social, Psychologie et Interactions-