Le Forum officiel des Survivalistes Francophones.
 
AccueilS'enregistrerConnexion
Si j'ai une pomme et que tu as une pomme, en les échangeant, on n'aura jamais qu'une pomme chacun. En revanche, si j'ai une idée et que tu as toi aussi une idée, en les échangeant, on aura chacun deux idées...
Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» Remington 7600
Hier à 23:31 par electroclem

» Construire sans permis de construire : risques réels ?
Hier à 20:14 par La Teigne

» Création d'un réseau radio Cb
Hier à 19:42 par Dundee33

» Etat des lieux de l'ex ministre de l'intérieur
Hier à 10:27 par therapeute

» Frequencemetre sur SS3900 et ajustement en BLU ?
Hier à 1:26 par NaonedBzh

» Famille Apocalypse :)
Ven 16 Nov 2018 - 21:26 par Constructeur

» Présentation
Ven 16 Nov 2018 - 21:19 par Constructeur

» Le Guide de Base du Survivalisme
Ven 16 Nov 2018 - 20:55 par Pencroff

» Véhicule électrique
Ven 16 Nov 2018 - 11:36 par Lexan42

Sujets les plus actifs
La 22lr...oui mais...
Protection perso en milieu rural : le chien
Or/argent, le meilleur investissement ?
Le vehicule ideal d'evacuation niveau II
Le véhicule du survivaliste
The Walking Dead
Révision des directives relative au classement des armes à feu au sein de l'UE
Afflux de réfugiés, doit-on s'inquiéter ?
Attentats du 13 Novembre
Défense de B.A.D
Novembre 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  
CalendrierCalendrier

Partagez | .
 

 Reflexion sur les abris anti-atomique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
stevix




Date d'inscription : 26/10/2018
Age : 31

MessageSujet: Reflexion sur les abris anti-atomique   Sam 27 Oct 2018 - 0:10

Bonjour à tous,

Passionné d'optimisation des espaces et de tout ce qui touche à la survie, j'envisage sérieusement de creuser un gros trou dans mon beau jardin.
Impossible pour moi de ne pas réfléchir en détail pour un sujet aussi sérieux.
Je surf sur la toile depuis des années à la recherche d'articles plus ou moins sérieux et à jour, de plans, répondant toujours à la question Qui ? Que ? Quoi ? Dont ? Où ?

Pour vous donner mon ressenti, je pense que la plupart des bunkers sont à coté de la plaque sur le cahier des charges, qu'ils soient pensées sur des méthodes amateurs ou professionnelles parfois même.

J'évoque donc des points qui me surprenne et je suis ouvert aux critiques pourvu qu'on avance tous vers un même but, être dans le vrai.

Mon projet reprend ce qui existe déjà:
- 2 entrées
- Construction à minimum 1m50 sous terre
- Espace de vie 3m x 5m pour 4 personnes

Voici les points que je souhaite développer:

Nourriture:
Un adulte a besoin en moyenne 1900kcal/j pour respecter son métabolisme de base sur un rythme sédentaire et pour ne pas maigrir à vue d'oeil.
Facile de trouver sur le net des pack longue DLC répondant aux besoins nutritifs. J'imagine donc des rations lyophilisées en grande majorité pesant 200 kilos / an / personne et équivalent à mon meuble TV en terme de surface.
Ajouté à cela le besoin en eau, au grand minimum 1l pour l'hydratation du corps et ingéré directement ou mélangé à un repas.
Le tout pour 4 personnes pour une année d'hibernation.
Allez un petit calcul à la louche:
4 x 365 x 1l d'eau: 1500l soit 1,5 m3
+ 800 kilos de nourriture représentant 4 m3

Toute cette place, je l'ai modélisé en 3D avec mon ami sketchup et pour un 15 m2 habitable ça empiète déjà pas mal. D'où l’intérêt je pense de s'orienter sur un plancher technique quitte à perdre un peu de hauteur habitable.

Stock d'eau en bidon, DLC d'eau buvable ? Solution un bon filtre à eau, ok. king

Cuisine:
Utilité d'une cuisine ? A quoi bon proposer des cuisines aménagées si on ne mange que de la nourriture lyophilisée. Un simple réchaud 12v fera à mon avis bien l'affaire et permettrait de gagner en espace de vie, non ?
Certains songent à faire pousser des graines... c'est beau mais cela demande une quantité astronomique d'eau et de lumière, impossible dans un 15 m2.

Douche:
Utilité d'une douche ? On vivra en mode dégradé, pourquoi installer une douche qui va consommer beaucoup d'eau, prendre de la place alors que de prévoir des lingettes désinfectante et nettoyante 1 fois par semaine ferait des économies et parait tellement plus réaliste ?

WC:
J'ai vue des construction avec des WC chimiques avec un petit bac réceptacle, combien de temps penses tenir avec ça ? J'imagine donc un système fermé (car un épandage me parait risqué en cas de radioactivité, inondation des sols en tout genre...) avec un bac suffisant dimensionné pour tenir 1 an pour 4 personnes.
Par exemple, 1 pièce d'un m2 avec un WC très surélevé (d'1 mètre) donnant directement sur 1 m3 de fosse.
Il faudrait bien sur calculer le taux de déjection de notre corps par rapport à ce qu'il avale pour avoir une idée plus précise du besoin.

L'air:
Alors la grosse question autour de ce sujet. On est tous d'accord pour un système de filtration de l'air et son renouvellement, incluant le besoin de conduits vers l'extérieur. On voit (presque) toujours un petit chapeau contre les retombées radioactive, c'est bien. Mais en cas d'attaque nucléaire on sait que la détonation ainsi que la température très très élevé, sans compter les impacte d'objets sur ceux-ci vont détruire ces conduits.
Je pose une question ouverte, quelle solution adopter ?

Épaisseur et choix des matériaux de l'abri:
On peut tous estimer une épaisseur "rassurante" mais outre la terre un peu de ciment et/ou de ferraille, il faudrait je pense songer à plusieurs matériaux les uns sur les autres car chacun permettent de stopper des radiations différentes, gamma et compagnie...
Question également à se poser sur le choix des portes blindées et la possibilité de ressortir un jour sans être coincé.

Electricité:
Je vois des installations avec des batteries, des générateurs au carburant, des installations panneau solaire (celui qui me fait le plus rire)... j'avais imaginé un système de recharge avec un tapis roulant permettant de se dégourdir les pattes, qu'en pensez-vous ? Je crois que je n'invente rien mais ce dernier système me parait le plus logique.
Néanmoins, quels sont les vrais besoins ?
- Le moteur compresseur pour l'air: il y a des solutions packagées avec batterie permettant de tenir 1 an justement pour cette dimension de pièce, prévoir tout de même 5 m3 !
- La lumière d'un 15 m2 9h par jour (pour respecter le rythme solaire hivernal) sur une période d'un an: Une installation Led et 2 batteries de voiture font alors largement l'affaire !
- Un réchaud pour la nourriture ? Consommation très brève chaque jours et la encore quelques petites batteries peuvent tenir un bon moment
- Reste le confort minimal pour le bien-être et donc la survie morale des occupants: 1 TV avec des films par exemple... mais je pense qu'il faut songer à changer de façon de vie dès les premiers jours car une fois qu'on aura remis le nez dehors, il n'y aura plus tout ça...
- Un PC et des capteurs dans tous les sens ? On va dire au revoir à l'électronique, la fiabilité, les risques de pannes... J'y viens justement

Analyse de l’extérieur:
On oublie donc l'électronique complexe et j'imagine bien un mode sous-marin donc un périscope sortant manuellement de la terre pour jeter un coup d'oeil.
J'ai déjà vue ce genre d'installation et je pense que ça répond bien au besoin.
Ok on a la vue, et après ?
On peut très bien intégrer à cette colonne un capteur simple de température, un compteur Geiger, ds mesures de la qualité de l'air, capteur infra rouge et j'en passe.
On peut aussi se demander l'utilité d'un SAS de décontamination dans ce cas, car j'imagine que l'utilité de se dernier est de sortir faire du repérage (risqué). Prenons tout de même une marge de sécurité en gardant un SAS, une combinaison, un masque à gaz, de l'oxygène...etc.

Maladies:
En 1 an (voir plus sur le long terme après sortie) je pense qu'il faut réellement se blindé et médocs et autres soins.
A voir selon les DLC de ces médicaments, souvent sous évalué par les labos mais c'est comme pour les yaourts il arrive un moment où ils ne sont réellement plus bon.
En plus du curatif, je pense que du préventif serait nécessaire, des anti anxiolytiques, des médocs pour dormir... mais soyons réaliste, on ne pourra pas faire de réserve de sang ni soigner les cancers... on en viens donc à songer à la gestion d'un mort et la mise en quarantaine.
Pour un mort, facile, une ou 2 places dans le plancher technique et une combinaison hermétique on n'en parle plus et fait le deuil comme on peut.
Pour un malade c'est plus dur et dans 15 m2 je ne peux imaginer autre chose que d'avoir songer à une chambre hermétique (bâche transparente en surpression comme à l'hopital) ce qui implique de pouvoir conduire un système de renouvellement d'air sur un circuit parallèle.

Première sortie:
Ca y est, on ne s'est pas entre-tué, le monde extérieur à l'air vivable, mais allons-nous pouvoir ressortir ?
L'épaisseur du sol extérieur a peut-être pris 2m comme après une avalanche, il peut-être devenu un lac... on n'en sais rien: je pense qu'il faut prévoir cela d'une part à court terme avec du matériel "adapté" comme des pelles, pioches, etc...
mais aussi sur le long terme, car une fois sortie, plus de végétation des êtres vivants hostiles... que sais-je ?!
Une armes et des munitions, du matériel de randonnée et tenter de survivre dehors...
Si vraiment plus rien ne vie la haut, alors on a plus qu'à prier un fois de plus !
Restons positif sunny
Alors, une tente, sac rando, chaussures et vêtements chauds, gourdes, couteaux...etc.



Dernier point et pas des moindres, où creuser ?
On est tous d'accord pour dire qu'il faut se cacher sous terre, voir sous pierre, mais n'y a t-il pas des endroits plus propices que d'autres ?
J'aurais tendance à repenser à mon voyage en Dordogne et toutes ces habitations troglodytes qui existent depuis des milliers d'années, dans des endroits qui semblent à l'épreuve du temps en tout cas.
Des roches en hauteur, proche de fleuves et de végétation...
Mais la roche, c'est bien pour les ultra-riches qui peuvent la creuser ! J'en reviens à la terre pour mon projet, pas de bol en Bretagne on risque de se faire recouvrir par les océans rapidement, mais il y a tout de même assez de vallées pour parfois se croire en montagne.
Ma maison est justement à une hauteur permettant de croire que je pourrais être épargné d'une grosse inondation. Je pourrais très bien acheté une terre encore plus haut et plus loin de mon habitation, mais en cas de cataclysme combien de temps nous faudrait-il pour y arriver ?
Dans le cas d'une guerre, je pense plutôt me tenir aux nouvelles géopolitique du monde sans attendre le "go" des médias et partir quand ça ne sentira plus assez bon.
Pour le reste, bombe, astéroïde, etc... je crois qu'on ne peut que minimiser l'impact aussi lointaine soit-elle.
Je n'ai pas les moyens de creuser à 100 m pour me donner un taux de chance plus intéressant.


En bref, je compte creuser suffisant pour prévoir 2m de terre au dessus de la tête, 2m20 de hauteur habitable, 80cm sous plancher (technique) et une dalle béton armée de 50cm avant de poser la grosse caisse en ferraille elle même recouverte de béton armé.
Au dessus, avant de remettre la terre, des plaques alu recouvertes de peinture au plomb.
A l'intérieur du terrier, une double ouverture principale avec un sas entre les deux.
Puis un espace de 15 m2 le moins cloisonné possible avec des miroirs et paysages aux murs, un tapis de course, un WC grande contenance, 2 lits double superposés (celui du dessous fera guise de canapé la "journée").
1 table 4 personnes, des jeux de sociétés, un tableau blanc, des calepins, de la musique, des projets et plan d'action pour la sortie. flower
Un périscope truffé de capteurs et beaucoup de séances de relaxation pour tenir bon.
Revenir en haut Aller en bas
NaonedBzh

avatar

Administrateur


Date d'inscription : 18/08/2016
Age : 48
Localisation : Dans la haute montagne de Lozère.

MessageSujet: Re: Reflexion sur les abris anti-atomique   Sam 27 Oct 2018 - 0:36

C'est pas une réflexion mais une thèse lol!


Tu as oublier 2 choses:

Un tunnel de 50m pour s'entraîner au tir.
Un psychologue bien caler (voir 2).
Revenir en haut Aller en bas
J-Mi du Temple

avatar



Date d'inscription : 25/07/2018
Age : 49
Localisation : Douaisis

MessageSujet: Re: Reflexion sur les abris anti-atomique   Sam 27 Oct 2018 - 2:59

15 m² je pense que c'est bon pour 15 jours maxi !
Sinon pour plus d'un an, ça serait plutôt la taille de ta réserve, car l'idéale : c'est de stocker de conserves diversifiées que l'on a l'habitude de consommer (meilleur pour le moral).
Je sais pas ? Est-ce que quelqu'un a déjà tenter de vivre à 4 personnes, dans 15m² durant 48h ?
Personnellement, j'envisagerai plusieurs pièces ce qui permettrait d'avoir un peu d'intimité et serait sans doute meilleur pour le moral de tous (en plus tu aurais plus d'air).

Revenir en haut Aller en bas
susu89

avatar

Membres d'honneur


Date d'inscription : 22/10/2014
Age : 46

MessageSujet: Re: Reflexion sur les abris anti-atomique   Sam 27 Oct 2018 - 3:24

Ah si j'étais riche!!!!!!
+ que le titre d'un film, une réalité.
Mais je suis d'un naturel optimiste, le jour où je gagne à l'Euro Million, je le construis mon bunker!!!

Parlons + sérieusement.
Je pense que ton analyse et tes questions sont bonnes, tu as évoqué pas mal de problèmes.
Mais au niveau de la taille, pour moi tu n'y es pas du tout.
15 M2 c'est vraiment le minimum vital de ta réserve, mais le minimun du minimum.
Ensuite l'espace de vie: perso nous sommes 4, un couple et 2 presque ados. Quand on part quelques jours à Pâques en vacances, c'est souvent dans un mobile home pour 4, soit entre 20 et 25 M2. Et là c'est le drame car on est trop serrés. Et pourtant on y est que le soir quasiment. Mais enfermés au moins une année dans cet espace, c'est IMPOSSIBLE côté psy et mental.
Pour moi on ne pense pas à toutes ces choses qui sont importantes : l'intimité du couple, celle des enfants ou leur besoin d'être seul parfois.....
Je sais que c'est bizarre de parler de ça, mais j'y pense beaucoup. Alors certes on parle de survie, et chaque membre de la famille comprendra pourquoi on s'enterre, mais dans un petit espace, les nerfs seront vite à vif.
Je ne sais pas l'espace que tu as chez toi, mais essaye de vivre en mode survie dans un espace restreint de ton habitation pendant une semaine, avec volets fermés.... bref en situation, et tu verras déjà comment ça se passe.
Revenir en haut Aller en bas
renard

avatar



Date d'inscription : 03/05/2017
Age : 27
Localisation : Moselle

MessageSujet: Re: Reflexion sur les abris anti-atomique   Sam 27 Oct 2018 - 8:52

Déjà vivre seul ou à deux dans 15m2 sera très difficile, mais à 4...
Sinon, n'oublie pas tout ce qui est complément en vitamines ou certains minéraux
(peut-être que la spiruline peut aussi être intéressante).
Pour la douche, il y a des douches qui réutilise sa propre eau en la filtrant
(regarde cette vidéo, il y aura peut-être des idées intéressantes https://www.youtube.com/watch?v=edYQAHTF0Mk&t=51s peut-être même remplacer le PQ par l'eau savonneuse de la douche... C'est juste une idée, je te laisse calculer la place :s)
Par contre seulement 1,5 m3 d'eau, ça me parait vraiment trop petit...

Ensuite, dans 15m2 vous allez sûrement perdre au niveau de la vue car elle s'habitue à ne plus voir de loin...
On retrouve ce problème chez certains sortis de prison.
Je ne connais pas de solution... faites attention quand vous sortirez.

Je pense qu'il y aura beaucoup d'autres problèmes dont on ne pense pas...
Ton message restant quand même très complet (félicitation).
Après oui, le but étant de survivre, la survie n'étant jamais agréable (moralement comme physiquement).

@Susu89 : on m'a dit à peu près la même chose pour la survie en foret LOL
par contre, je pense que survivre 1-2-3 semaines en foret (seul) sera beaucoup plus agréable que prendre (gâcher) une semaine de vacance avec sa femme et ses ados pour s'enfermé dans une pièce de 15m2 dans le noir (sans douche), et tout... Rien que de m'imaginer vive l'angoisse! Les ados qui gueulent de ne pas pouvoir aller voir leur potes, etc... houlàlà, le cauchemar...
Même si tu as tout à fait raison... ça reste un cauchemar.
(seul point positif, on est sûr que les ados auront fait leur devoirs LOL)
Revenir en haut Aller en bas
497719


Membres d'honneur


Date d'inscription : 03/08/2014
Age : 53
Localisation : France (Isère ) / Maroc (Essaouira). .

MessageSujet: Re: Reflexion sur les abris anti-atomique   Sam 27 Oct 2018 - 10:50

la seule matière qui arrête les radiations est le plomb.

pour ton bunker il te faudra un volume de 3,1m/cube de plomb en utilisant une épaisseur de 5cm sur les 6 cotés de ton cercueil soit un poids 35tonnes200 en sachant que la masse volumique du plomb est de 11.35 tonne par mètre cube, putain sa calme bon heureusement pour toi le kilo de plomb est bien moins chère que celui de l'or même si leurs masses volumique est très proche. le plomb vaut aller entre 0.70 et 1.2€ le kilo après fut le poids acheté tu auras droit à une remise donc 0.70€ le kilo, cela fait la douloureuse 25000€.

Après il va falloir un soudeur avec un équipement spécial car les vapeurs de plomb c'est vraiment pas terrible et surtout une décontamination de ton espace intérieur qui sera saturé de plomb due aux soudures.

je te mets les calculs

2 panneaux 2x5=20m2
2 3x5=30m2
2 2x3=12m2
--------
soit 62m2

épaisseur de la tôle 0,005m volume de plomb utilisé 0,005x62= 3.1m3
poids de plomb utilisé sachant que la densité du plomb est de 1135kg /m3 cela fait 3,1m3x1135=35200kg oups 35 tonnes.
Prix au kg 0,7€x35,200=25k€ re-oups

voilà après "la vie n'a pas de prix" comme dirait Téléphone

Demande à Nao ce que cela donne de resté bloqué dans une caravane quand il pleut une semaine d’affilé.

15m2 pour 4 personnes avec nourriture, médicament, produit hygiène, eau, vêtement, armes et munitions et de la culture (sachant que maintenant cela ne prend pas de place avec une bonne liseuse tu peux avoir des milliers de livres dans un volume minuscule et 2,3 disques dur pour plusieurs milliers de films, émissions et musique) mais le reste bonjour le volume.

par contre il te faut 4 couchettes une table et 4 chaises et surtout que vous fassiez tout en même temps car sinon cela va être vite conflictuelle.

Après à 4 je sais pas il y aura peut être des couples, moi perso je reste pas 2 ans sans baiser même pas un mois donc j'ai peur que cela devient gênant (ma femme est très expressive dans nos ébats et j'ai peur de rendre jalouse notre colocatrice lol! lol! lol! lol! lol!).

bon au départ ils étaient 4 et à l'arrivée il y en restera .......................................................... qu'un
lol! lol! lol! lol! lol! lol! lol! lol! lol! lol! et fou geek
Revenir en haut Aller en bas
susu89

avatar

Membres d'honneur


Date d'inscription : 22/10/2014
Age : 46

MessageSujet: Re: Reflexion sur les abris anti-atomique   Sam 27 Oct 2018 - 13:57

Revenir en haut Aller en bas
stevix




Date d'inscription : 26/10/2018
Age : 31

MessageSujet: Re: Reflexion sur les abris anti-atomique   Sam 27 Oct 2018 - 14:22

Salut à tous, il y a de la matière à répondre c'est super !

Ce qui ressort principalement c'est l'espace confiné que je propose.

C'est clair ça ne va pas être simple d'y rester longtemps, mais parle bien de survie ça implique donc un peu d'inconfort.
C'est pour cela que j'imagine des médocs pour ne pas tourner fou, des miroirs pour donner l'impression de plus d'espace, et un plancher technique pour éviter à l'eau et la nourriture (voir plus) d'empiéter sur l'espace de vie.

@497719: j'adore les chiffres, bien vue pour le plomb, ça me fait pensée aux radiations solaires VS l'épaisseur des fusée lorsqu'on est à priori aller sur la lune... je pensais accepter une part de radiation et tenter de nous détoxifier à base d'iode et autre peut-être ?

Plus personnellement, parce qu'on parle d'intimité j'envisageai 4 personnes certes, mais moi et 3 femmes sexy bah oui, il faut bien repeuplé la terre après !

Blague à part, comment lutter contre la déflagration d'un cataclysme pour les conduits d'air ?! Je n'ai aucune réponse à ça.
Revenir en haut Aller en bas
497719


Membres d'honneur


Date d'inscription : 03/08/2014
Age : 53
Localisation : France (Isère ) / Maroc (Essaouira). .

MessageSujet: Re: Reflexion sur les abris anti-atomique   Sam 27 Oct 2018 - 18:30

Pour les filles je comprends mieux, j'ai eu la même idée par contre trouver trois filles pas jalouses cela va être du sport.

Pour tes problèmes de surpression se sont soit des systèmes d'events avec des chicanes ou des disques de rupture qui s'ouvriront à une certaine pression il peut en avoir plusieurs successives pour amener à la pression recherchée après cela se calcule mais tu as eu déjà ta ration de calcul. Lol
Revenir en haut Aller en bas
agralil

avatar

Membres d'honneur


Date d'inscription : 16/09/2014
Age : 44

MessageSujet: Re: Reflexion sur les abris anti-atomique   Dim 28 Oct 2018 - 16:47

@stevix a écrit:
Salut à tous, il y a de la matière à répondre c'est super !
Ce qui ressort principalement c'est l'espace confiné que je propose.
C'est clair ça ne va pas être simple d'y rester longtemps, mais parle bien de survie ça implique donc un peu d'inconfort.
C'est pour cela que j'imagine des médocs pour ne pas tourner fou, des miroirs pour donner l'impression de plus d'espace, et un plancher technique pour éviter à l'eau et la nourriture (voir plus) d'empiéter sur l'espace de vie.
@497719: j'adore les chiffres, bien vue pour le plomb, ça me fait pensée aux radiations solaires VS l'épaisseur des fusée lorsqu'on est à priori aller sur la lune... je pensais accepter une part de radiation et tenter de nous détoxifier à base d'iode et autre peut-être ?
Plus personnellement, parce qu'on parle d'intimité j'envisageai 4 personnes certes, mais moi et 3 femmes sexy bah oui, il faut bien repeuplé la terre après !
Blague à part, comment lutter contre la déflagration d'un cataclysme pour les conduits d'air ?! Je n'ai aucune réponse à ça.



chicane, couloir inondé et portes à surpression, tout ça coute une fortune, demande beaucoup de place et des travaux lourds (la surpression chasse l'eau dans le tunnel, la chicane diminue l'onde de choc (je dis la chicane, mais en fait, il en faut plusieurs pour un effet maximum), et l'eau est chassée dans une piscine ou un puits reliés à la surface, ou elle s'échappe librement

tu peux simplifier en te contentant de chicanes ... mais alors, ton couloir d’accès sera plus facilement envailli par les gravats/débris/contaminants en tous genres (alors que si c'est inondé, la merdouille formera un bouchon sur la sortie, laissant le reste relativement clean)

les chicanes, c'est ce qui fais le silencieux des armes, des moteurs à explosion ... et des chambres silencieuses (murs anechoiques et chicane dans un couloir de quelques mètres, tous les sons sont bloqués, sans porte), pour réduire des ondes de choc, on a jamais fais mieux

pour la porte, c'est cher, ça doit être hyper costaud, posé sur un mur cher et hyper costaud, et oublie la manœuvre manuelle, vu le poids et l’inertie du machin il faut prévoir de l'hydraulique pour les bouger

ça doit être massif, puisque les chicanes ralentissent l'onde de choc, mais n’empêchent pas la pression de monter en flèche sur une courte durée, du coup, une porte blindée standard se retrouvera ouverte ... par la pression de l'air

pour l'eau tu sous estime gravement les besoins, la bouffe déshydratée demande beaucoup d'eau pour se préparer, en prime, prévois au moins trois litres de boissons par jour, et comme ton air sera hyper sec ... prévois un ou deux litres en plus pour ne pas souffrir (si tu te fout de mourir, prévois un litre par jour)

pour la bouffe encore, prévois de la conserve prête à l'emploi (pour le cas ou ton eau manquerai ou serai contaminée), ça évite de mourir de déshydratation, ça coute rien, et ça se stocke des années sans soucis (vive la forme empilable)

pour les gens peu aguerris (qui n'ont pas l'habitude de manger de la merde en poudre et se pourrir la vie pour le fun), prévois qu'ils seront régulièrement incommodés dans les permiers temps par la bouffe et les conditions de vie, donc chiasses, vomissements, ou au contraire constipation et autres troubles alimentaires (tout ca bouffe les réserves d'eau, d'air, le recyclage de l'air, et les réserves d'eau et de nourriture puisque ce qu'on rejette ... il faut le remplacer (et vomir ou chier liquide en espace limité incommode rapidement tout le monde)


pour la lumière, prévois des veilleuses 24/24 un peu partout, avec des batteries de secours intégrées (de bonnes vieilles lampes d'issue de secourt font l'affaire pour pas cher),
vivre enfermé 24h impose un minimum de lumière à tout moment, et plus par moments
du coup, prévois de la variation sur la journée, et un minimum de sécurité la nuit

pareil pour les températures, tu n'as pas l'air de prévoir du chauffage, si ton sous sol est enterré sous un jardin gelé, combien pense tu devoir chauffer ?
ici, tu peux économiser sur l'année en diminuant un poil la température la nuit, mais pas trop

pour l'air, il te faut la capacité de tourner en circuit fermé au moins un mois, et de résister à une grosse surpression temporaire (due à l'explosion qui justifie l'abri), le circuit fermé est cher et demande beaucoup de maintenance, et des réactifs ... et je pense que son achat est encore illégal en France pour les civils

la protection contre la surpression, c'est des tuyaux extrêmement résistants, une structure Hyper résistante (sinon, elle s'écrase), et ... des vannes lourdes actionnables à la main (fermées par défaut)

pour la prise d'air, prévois la télescopique, pour pouvoir la planquer dans le sol (protection mécanique, thermique et légèrement radiologique), la sortir en affleurement pour un usage sobre ... et la monter beaucoup plus haut si ton abri se retrouve enterré sous un champs de débris

et prévois un chapeau en béton ou en fonte massif, capable de résister à la chute d'objets lourds et de percer un éventuel champs de débris pour lui permettre de faire le job; là encore, je doute que le tout soit très manœuvrable sans systeme hydraulique (qui peux être actionné à la main, mais ça n'ira pas vite)







ah, merde ce pavé

je ne continue pas, le plus simple, c'est de prévoir une bonne vieille cave anti inondations et isolé en cas de contamination de l'air extérieur, sur une maison anti tornade et isolable facilement (toujours en cas de contamination extérieure)

avec une grande serre pour le jardin (toujours pour limiter la contamination, mais aussi pour conserver de la production en hiver)

avec une grande serre sur le devant (tant pour isoler du froid la façade, que pour éviter la contamination, avoir une cour intérieure protégée pour les femmes et les enfants (voir pour une mini basse cour)

le tout entouré d'un haute butte anti inondation, et un bon gros mur en béton/pierre sur tout le pourtour (anti bruit pour l'administration, anti intrusion pour toi)

voila, ta cave aura quasi la surface de la maison, à toi de l'aménager pour la rendre habitable au cas ou la surface deviendrai dangereuse, mais l'idée est surtout d'avoir une maison utilisable réellement dans toutes les situations (si le terrain est assez vaste, tu résistera aux inondations, aux incendies de la zone, aux hivers rudes, aux sécheresses (surtout si tu as un bassin profond), ext

et en cas de contamination de la zone, tu isole ton habitation, tu lance le recyclage de l'air (le plus dur à gérer), et tu tourne en circuit fermé avec tes deux serres habitables, toute ta maison habitable, et toute tes installations encore disponibles


sinon, un simple trou d'homme suffit à protéger un zigoto de l'onde de choc d'une explosion à distance de sécurité, et en dessous ... tu grillera sur place, ta maison aussi, ta voiture aussi, et tout ton coin aussi, pas le temps de courir à l'abri, donc pas la peine de s'ennuyer à prévoir un truc super cher, et super complexe (sur lequel ... tu devra payer des impôts, au passage)
Revenir en haut Aller en bas
stevix




Date d'inscription : 26/10/2018
Age : 31

MessageSujet: Re: Reflexion sur les abris anti-atomique   Dim 28 Oct 2018 - 18:50

Excellent merci pour tes conseils très avisés !

Je reviens plus tard pour une vraie réponse Smile
Revenir en haut Aller en bas
Kilgore

avatar



Date d'inscription : 01/07/2017
Age : 31
Localisation : Trop près des emmerdes pour le moment

MessageSujet: Re: Reflexion sur les abris anti-atomique   Lun 29 Oct 2018 - 2:29

+1 avec Agralil.

Faut pas oublier que les abris anti-atomique ne sont valables que si tu est au courant suffisamment à l'avance que la situation part en cacahouète à un niveau ... nucléaire pour se mettre à l'abri. A moins d'avoir des potes dans des cercles d'informations militaires et qui acceptent de briser le secret défense pour ce genre d'évènement, je ne pense pas que l'on sera avertit. Si nous le sommes, comment faire quand tu est à ton travail, pareil pour ta femme, tes gosses à l'école et qu'un ICBM ne prends que 10 petites minutes pour nous tomber sur le coin de la tronche.
Pour 99,999% des sans-dents que nous sommes, nous serons tous pulvérisés façon puzzle ou gravement contaminés si ça devait péter. Informer les gens sans qu'il n'aient un réel moyen de se protéger, ça servira seulement à avoir une tribu de fous courant dans tous les sens tels des poules sans tête.

Quand bien même tu arrives à mettre tout le monde en protection dans ton bunker, n'oublie pas que tu est complètement aveugle et sourd.
Il faudra donc prévoir également une installation radio avec une antenne escamotable et manœuvrable depuis ton abri ainsi que les compétences pour espérer communiquer avec les quelques survivants.

Pour les mesures de contamination radioactive, je ne m'y connais pas encore assez mais les équipements de mesure pour ce genre de problématique ne sont pas facilement accessibles tant au niveau du prix que des compétences pour interpréter ces mesures. Oublie les compteurs geiger bon marché pour lesquels tu devrais sortir et t'exposer au risque (sans compter le fait d'avoir besoin d'une pièce de décontamination si tu ne veux pas pourrir l'ensemble de ton abri...). Prévoie également un ou deux équipements de secours en cas de panne de l'un d'entre eux ou de dérive ou dysfonctionnement d'un des appareils.

Bref, ça va te coûter bonbon ce projet. Après, chacun ses croyances et ses projets mais c'est le genre de délire qui peux te coûter plusieurs fois le prix d'une simple maison entière si tu veux un abri qui puisse résister à un impact nucléaire indirect, soit dans la zone de souffle seulement. Si c'est une zone d'impact, oublie de suite car il ne te reste plus que la foreuse et à creuser une centaine de mètres à minima si le sous-sol est rocheux. affraid

Essaie de voir sur Youtube, j'avais vu à l'époque une vidéo sur certains petits bunker de la guerre froide qui servaient de poste d'observation pour les militaires si je ne m'abuse. Les conditions étaient très spartiates mais ils n'étaient prévus que pour quelques semaines au plus. Ils expliquaient également certains de leurs instruments pour mesurer la puissance d'une déflagration (puissance de la bombe) ainsi que sa direction pour retransmettre les infos au QG.

Pour finir, les retombées dépendront fortement de la direction des vents, de la présence de pluies dans les environs et de la topologie du terrain. Sauf à avoir une équipe de météorologue par liaison radio, je pense qu'il sera très dur d'estimer le temps de contamination qui pourra varier drastiquement selon les conditions le jour J.
Revenir en haut Aller en bas
Kilgore

avatar



Date d'inscription : 01/07/2017
Age : 31
Localisation : Trop près des emmerdes pour le moment

MessageSujet: Re: Reflexion sur les abris anti-atomique   Lun 29 Oct 2018 - 2:54

@agralil a écrit:

la protection contre la surpression, c'est des tuyaux extrêmement résistants, une structure Hyper résistante (sinon, elle s'écrase), et ... des vannes lourdes actionnables à la main (fermées par défaut)

Juste pour donner une idée du genre de soudure pour des tubes ultra-résistants, en centrale nucléaire, les tubes du circuit secondaire qui doivent tenir plus de 100 bars de pression de vapeur d'eau à très haute température font plus de 4 cm d'épaisseur et 80cm de diamètre. Le temps nécessaire pour faire une seule soudure est de .....1 semaine à raison d'une centaine de passes à l'opérateur qui soude par couches successives sans compter les tirs radio pour voir la qualité de la soudure.

Bref, bien que tes entrées d'air seront plus petites, c'est ce genre de tuyaux indestructible qu'il est plus ou moins question. Je te laisse imaginer le coût final pour un vrai bunker qui se respecte si tu dois embaucher un soudeur à plein temps sur plusieurs semaines rien que pour faire l'entrée d'air, sans compter son matos et la fourniture des matériaux. A part les milliardaires et certains multi-millionnaires, j'ai du mal à croire que le quidam moyen ne puisse faire quelque chose si sa maison se trouve dans la zone de souffle.
Revenir en haut Aller en bas
therapeute


Membres d'honneur


Date d'inscription : 12/01/2015
Age : 63
Localisation : alpes maritimes

MessageSujet: Re: Reflexion sur les abris anti-atomique   Lun 29 Oct 2018 - 21:05

Bon c'est pas simple , mais à moins d'être milliardaire -et encore - le danger d'un impact direct ; à oublier !Le problème ce sont les retombées radioactives , c'est plus simple , presque !
pas besoin d'épaisseur de plomb , l'Important à mon avis c'est le filtrage de l'air et des poussières radio-actives ; l'espace ce sera jamais assez grand , hélas !
d'où l'intérêt d'une grande cave - j'ai pas - ou d'une remise aux murs doublés ,pas non plus ; en catastrophe vaut mieux imparfait mais filtré que rien !
Le stockage , vaste problème
Revenir en haut Aller en bas
therapeute


Membres d'honneur


Date d'inscription : 12/01/2015
Age : 63
Localisation : alpes maritimes

MessageSujet: Re: Reflexion sur les abris anti-atomique   Lun 29 Oct 2018 - 21:08

Techniques de construction des abris Jacques Bellini , éditions alternatives
Revenir en haut Aller en bas
Philippe

avatar



Date d'inscription : 03/08/2016
Age : 48
Localisation : Hauts-de-France

MessageSujet: Re: Reflexion sur les abris anti-atomique   Mar 30 Oct 2018 - 20:18

Bof-bof ?

A moins d' investir un abris déjà tout-fait par la force, ce que vous pourrez construire demandera un investissement colossal ( millions d' euros ) pour du " peut-être "..........

Et cela ne vous protégera pas de raz de marée ou d' éboulements qui vous prendront au piège .........
Revenir en haut Aller en bas
Kilgore

avatar



Date d'inscription : 01/07/2017
Age : 31
Localisation : Trop près des emmerdes pour le moment

MessageSujet: Re: Reflexion sur les abris anti-atomique   Mar 30 Oct 2018 - 21:01

@therapeute a écrit:

pas besoin d'épaisseur de plomb  , l'Important à mon avis c'est le filtrage de l'air et des poussières radio-actives ; l'espace ce sera jamais assez grand , hélas !
d'où l'intérêt  d'une grande cave  - j'ai pas - ou d'une remise aux murs doublés ,pas non plus ; en catastrophe vaut mieux imparfait mais filtré que rien !
Le stockage , vaste  problème

Pour moi ce serait ma stratégie, attendre plus ou moins 48h que le gros des retombées soient fixées au sol selon les conditions météorologiques. Prévoir ensuite l'évacuation complète ou au mieux selon l'espace disponible (voiture avec une remorque pour la plupart d'entre-nous avec un budget raisonnable).

De toute manière, ton terrain sera pollué pendant des décennies donc oublie la vue d'un potager, la possibilité d'élevage ou même la joie d'un gazon. Idem pour l'eau environnante, même puisée elle sera contaminée à moyen terme. Contrairement aux militaires, il n'y a aucune raison de tenir le terrain coûte que coûte.

Dépenser peut-être un million d'euros pour un vrai abri alors que pour une fraction de cette somme tu peux acheter du terrain et une maison dans un coin non contaminé est pour moi le bon sens.
Après c'est sûr que tu n'as pas une protection de la mort qui tue si ça pête pour de bon mais un bon abri temporaire de quelques jours le temps que la merde se pose et on met les voiles. Ne vous attendez pas à ce que BFMWC nous annonce l'explosion à l'avance pour aller vous réfugier, ils sont déjà pas foutus de faire du vrai journalisme sans devoir pomper continuellement des dépêches de l'AFP (Agence France Propagande) lol!
Revenir en haut Aller en bas
J-Mi du Temple

avatar



Date d'inscription : 25/07/2018
Age : 49
Localisation : Douaisis

MessageSujet: Re: Reflexion sur les abris anti-atomique   Mer 31 Oct 2018 - 15:42

Citation :
... je pensais accepter une part de radiation et tenter de nous détoxifier à base d'iode et autre peut-être ?

Les cachets d'iode stable servent uniquement à protéger la glande thyroïde contre l'iode 131 radioactif, qui à une demi-vie d'une semaine environ. Ils ont pour but d'éviter le cancer de la thyroïde.  


Pour le reste, il faut s'enterrer plus ou moins longtemps... Donc pour ma part (si j'étais riche) je ferai un abri avec comme base des containers maritimes en acier (vérifier à l'achat le taux de radioactivité de ceux-ci - problèmes de refonte  des matériaux contaminés à Tchernobyl par des aciéries en toutes illégalités).
Ils me serviraient de coffrage intérieur pour l'abri et coulage de béton ferraillé sur minimum 50cm au tour et 70cm au dessus
Avec une entrée dans la cave de ma maison, et minimum deux sorties de secours dissimulées.
Revenir en haut Aller en bas
velinius

avatar



Date d'inscription : 15/05/2016
Age : 39
Localisation : Pays de Lorient

MessageSujet: Re: Reflexion sur les abris anti-atomique   Mer 31 Oct 2018 - 18:40

Pour la dissimulations des accès, c'est pas compliqué, un acces par la cave (si il y en a) et pour les accès extérieurs, vieux puit (apparement condamné) trappe en béton donnant sur une seconde trappe dissimulé sous le dessus d'une fosse septique, etc.
Revenir en haut Aller en bas
Pencroff

avatar



Date d'inscription : 07/11/2018
Age : 23
Localisation : Sud-Ouest

MessageSujet: Re: Reflexion sur les abris anti-atomique   Mer 7 Nov 2018 - 17:16

Pour m'être intéressé à la question des abris anti-atomiques, j'en ai conclu qu'il s'agissait pour grande partie d'un fantasme irréalisable à l'échelle individuelle.

Des millions à investir dans une boîte de béton ultra sophistiquée, et dans quel but ?
Errer sous terre dans une cage à lapins pendant des mois en attendant que nos maigres réserves s'amenuisent et que l'on doive remonter à la surface d'une terre dévastée et contaminée où 99% de la population a péri ? Honnêtement, je préfère mourir.

Selon moi, les seuls bunkers qui ont une utilité sont les bunkers géants que nos États, les multinationales et quelques ultra-riches s'aménagent en secret, comme des petites villes autosuffisantes pouvant fonctionner en autarcie sur plusieurs générations. Le genre immeubles souterrains avec générateurs, usines de traitement de l'eau et fermes hydroponiques tels que par exemple imaginés dans l'ouvrage d'anticipation "Silo", que je recommande aux férus de lecture parmi vous.

Pour le péquin de base, une explosion nucléaire sur la poire c'est la mort assurée. Ce n'est pas joyeux mais il faut bien se rendre à l'évidence que l'on ne peut pas se protéger de tout avec les ressources que l'on a.

Après, si la bombe tombe assez loin et qu'il s'agit de retombées radioactives, chacun peut rester confiné chez lui le plus longtemps possible pour limiter l'exposition aux particules les plus radioactives. Même si ce n'est pas la panacée, je préfère consacrer mon temps, mon énergie et mon maigre pécule à une préparation autre que celle de la construction d'un bunker anti-atomique.
Revenir en haut Aller en bas
electroclem

avatar

Modo


Date d'inscription : 28/08/2013
Age : 31
Localisation : Partout ! Et nulle part à la fois !!

MessageSujet: Re: Reflexion sur les abris anti-atomique   Mer 7 Nov 2018 - 22:28

@Pencroff a écrit:

Des millions à investir dans une boîte de béton ultra sophistiquée, et dans quel but ?

Sans investir des "millions" et sans aller dans l'excès de l'abri anti-atomique (car la tenue en temps d'une installation réalisée à moindre coup par nos soins, se compte en heures), le concept de l'abris s'adapte pour moi, aux événements récurrent que l'on connait ces deux derniers décennies.
C'est à dire tempêtes, vents, pluie ... Pour cela j'ai aménagé une "cabane" de chasse avec 2 containers maritime, c'est hyper résistant facile a chauffer (insert a bois) et autonome en électricité (juste éclairage a leds et 4 prise) avec les panneaux solaire et un jeux de batteries et le GE, avec récupération d'eau de pluie.
Ils sont solidaires l'un de l'autre et boulonnés sur une dalle béton.
Certe c'est pas "anti atomique" mais ça m'a couté moins chère que des parpaings, et le béton de la dalle c'est du surplus de chantier.
Revenir en haut Aller en bas
Pencroff

avatar



Date d'inscription : 07/11/2018
Age : 23
Localisation : Sud-Ouest

MessageSujet: Re: Reflexion sur les abris anti-atomique   Mer 7 Nov 2018 - 22:38

@electroclem a écrit:
@Pencroff a écrit:

Des millions à investir dans une boîte de béton ultra sophistiquée, et dans quel but ?

Sans investir des "millions" et sans aller dans l'excès de l'abri anti-atomique (car la tenue en temps d'une installation réalisée à moindre coup par nos soins, se compte en heures), le concept de l'abris s'adapte pour moi, aux événements récurrent que l'on connait ces deux derniers décennies.
C'est à dire tempêtes, vents, pluie ... Pour cela j'ai aménagé une "cabane" de chasse avec 2 containers maritime, c'est hyper résistant facile a chauffer (insert a bois) et autonome en électricité (juste éclairage a leds et 4 prise) avec les panneaux solaire et un jeux de batteries et le GE, avec récupération d'eau de pluie.
Ils sont solidaires l'un de l'autre et boulonnés sur une dalle béton.
Certe c'est pas "anti atomique" mais ça m'a couté moins chère que des parpaings, et le béton de la dalle c'est du surplus de chantier.

Ça par contre, ça vaut le détour. Abri fait maison avec de la récup' donc tu limites grandement les coûts. La notion de confinement en autonomie est ici bien employée ; ton abri répond à des risques multiples dont la probabilité de survenue est assez importante. Les investissements que tu y as mis sont cohérents avec ce à quoi tu te prépares.

Effectivement il faut bien différencier ce genre d'abri du bunker enterré pour affronter la Guerre Froide !
Revenir en haut Aller en bas
NaonedBzh

avatar

Administrateur


Date d'inscription : 18/08/2016
Age : 48
Localisation : Dans la haute montagne de Lozère.

MessageSujet: Re: Reflexion sur les abris anti-atomique   Mer 7 Nov 2018 - 23:01

C'est aussi pour moi le premier risque de problème donc quand on va construire le sous sol sera un abris anti-climatique.
Avec une zone de co finement total en cas de gros pépin.

Le deuxième risque étant à mon avis l'augmentation en masse des vols, incivilités jusqu'à une grosse période de trouble à l'ordre public (sans même parlé de guerre civile) ce même sous-sol sera aussi notre petite forteresse de façon à ce mettre à l'abri d'un groupe de voleurs prêt à tout...

Pour tout les risques de guerre, nucléaire, on pourra jamais se protéger d'une armée....
Revenir en haut Aller en bas
J-Mi du Temple

avatar



Date d'inscription : 25/07/2018
Age : 49
Localisation : Douaisis

MessageSujet: Re: Reflexion sur les abris anti-atomique   Mer 7 Nov 2018 - 23:15

dissimulé l'entrée dans une armoire (métallique) à balais qui serait fixée au sol et au mur
Revenir en haut Aller en bas
NaonedBzh

avatar

Administrateur


Date d'inscription : 18/08/2016
Age : 48
Localisation : Dans la haute montagne de Lozère.

MessageSujet: Re: Reflexion sur les abris anti-atomique   Mer 7 Nov 2018 - 23:22

@J-Mi du Temple a écrit:
dissimulé l'entrée dans une armoire (métallique)  à balais qui serait fixée au sol et au mur

Même pas. Déjà faudra pouvoir rentrer dans le sous-sol et pour ça y aura du temps à passer.... bcp de temps....

La pièce de confinement c'est plus pour le côté inondation par exemple...
Revenir en haut Aller en bas
Predathor

avatar



Date d'inscription : 04/06/2017
Age : 29
Localisation : Royaume de France

MessageSujet: Re: Reflexion sur les abris anti-atomique   Mer 7 Nov 2018 - 23:31

@electroclem a écrit:
@Pencroff a écrit:

Des millions à investir dans une boîte de béton ultra sophistiquée, et dans quel but ?

Sans investir des "millions" et sans aller dans l'excès de l'abri anti-atomique (car la tenue en temps d'une installation réalisée à moindre coup par nos soins, se compte en heures), le concept de l'abris s'adapte pour moi, aux événements récurrent que l'on connait ces deux derniers décennies.
C'est à dire tempêtes, vents, pluie ... Pour cela j'ai aménagé une "cabane" de chasse avec 2 containers maritime, c'est hyper résistant facile a chauffer (insert a bois) et autonome en électricité (juste éclairage a leds et 4 prise) avec les panneaux solaire et un jeux de batteries et le GE, avec récupération d'eau de pluie.
Ils sont solidaires l'un de l'autre et boulonnés sur une dalle béton.
Certe c'est pas "anti atomique" mais ça m'a couté moins chère que des parpaings, et le béton de la dalle c'est du surplus de chantier.

Dans de nombreux pays ils utilisent cette méthode comme abri anti catastrophes (Tsunami, tornade, tempète, etc ...) que ce soit plusieurs containers maritimes, boulonés ou soudés... Certains les laissent en surface, d'autres semi enterrés d'autres enterrés...

Pour un bunker "pas cher" :
tu loues unes pelleteuse pour une journée... Tu creuses un trou suffisamment profond pour un ou plusieurs containers et qu'il reste 1,5 m au dessus des containers...
Tu coules une dalle de béton...
Tu fais poser 2 containers maritimes (on en trouve d'occasion en très bon état a 1000/1500€ pièce)
Tu boulonne les 2 containers
Tu crée une porte entre les deux pour qu'Ils soient communs, tu découpes une entrée sur le haut d'un des container pour faire l'entrée
Tu perces 4 trous de 10 a 15 cm de diamètre, 2 pour un intracteur d'air, 2 pour un extracteur d'air
Tu prépose ta tuyauterie que tu places en la maintenant avec des cales en bois racordés aux intracteurs exctracteurs d'air
Tu fait l'entrée du tunel avec toles et bois (Dans l'idéale un carré) que ce soit bien étanche et que ça tienne quand le béton coulera
Tu coules le béton pour tout recouvrir (en choisissant d'en faire du béton armé ou non)
Tu protèges les intracteurs et exctracteurs d'air et rajoute une trappe (blindée ou non)

Et t'as un bunker "pas cher"
Pour la pelleteuse lourde il faut compter environs 400€ la journée = 400
Pour 2 containers a 1000€ + environs 500€ pour la livraison = 2500
Pour le béton il faudra appeller une entreprise pour que tout coule en un ou deux coups histoire qu'entre les deux coulés ça n'ait pas le temps de sècher... Faire venir le camion + le béton (environs 10 000l de béton il faut compter environs 3500/4000) on va prendre l'entre deux = 4750
Pour la tuyauterie au top il faut compter environs 200€ = 200
Les taules et les bois pour l'entrée on peut le faire avec de la récup...
Las visserie/boulonnerie environs 150€ = 150
La trappe pareil on peut la faire soi même avec de l'acier de récup et de quoi souder... Sinon compter environs 300/400€... On prend entre les deux = 350

Au total : 8350€ Pour un bunker standard fait avec un peu d'huile de coude... On va arrondir a 9000€ au cas ou il y aurait un truc vraiment plus cher...
Mais en gros pour 9000€ t'as un bunker avec de l'espace...

Et encore ça coûterait pas des milles et des cents a faire un bunker anti atomique... 4/6 containers Un générateur a manivelle... Un de secours... Trappe hermétique, filtres purificateurs reliés aux intracteurs/extracteurs... Récupéraurs d'eau et réserves cuve a eau... Etc... Pas besoin de millions...

ATTENTION JE NE PARLE PAS DE L 'ASPECT PSCHOLOGIQUE ETC POUR Y VIVRE ETC MAIS JUSTE DE LA PARTIE CONSTRUCTION...
Revenir en haut Aller en bas
Predathor

avatar



Date d'inscription : 04/06/2017
Age : 29
Localisation : Royaume de France

MessageSujet: Re: Reflexion sur les abris anti-atomique   Mer 7 Nov 2018 - 23:37

En Russie durant la guerre froide certains sans dents on enterrés des camion et bus provenant de la casse avec trape et coulée de béton ou terre au cas ou la Russie serait bombardée... Laughing

Avec de la récup on peut tout faire...
Revenir en haut Aller en bas
Mac Coy

avatar



Date d'inscription : 15/01/2015
Age : 47
Localisation : 32° 31′ 42″ Nord 117° 01′ 15″ Ouest

MessageSujet: Re: Reflexion sur les abris anti-atomique   Jeu 8 Nov 2018 - 0:45

@Predathor a écrit:
:

Avec de la récup on peut tout faire...

Ouais même construire une station spatiale cheers ----------> Je sort
Revenir en haut Aller en bas
https://www.youtube.com/user/cedlat89
Predathor

avatar



Date d'inscription : 04/06/2017
Age : 29
Localisation : Royaume de France

MessageSujet: Re: Reflexion sur les abris anti-atomique   Jeu 8 Nov 2018 - 1:15

@Mac Coy a écrit:
@Predathor a écrit:
:

Avec de la récup on peut tout faire...

Ouais même construire une station spatiale cheers  ----------> Je sort

Oh non... C'est reparti... Laughing Laughing Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Pencroff

avatar



Date d'inscription : 07/11/2018
Age : 23
Localisation : Sud-Ouest

MessageSujet: Re: Reflexion sur les abris anti-atomique   Jeu 8 Nov 2018 - 10:11

@Predathor a écrit:
@electroclem a écrit:
@Pencroff a écrit:

Des millions à investir dans une boîte de béton ultra sophistiquée, et dans quel but ?

Sans investir des "millions" et sans aller dans l'excès de l'abri anti-atomique (car la tenue en temps d'une installation réalisée à moindre coup par nos soins, se compte en heures), le concept de l'abris s'adapte pour moi, aux événements récurrent que l'on connait ces deux derniers décennies.
C'est à dire tempêtes, vents, pluie ... Pour cela j'ai aménagé une "cabane" de chasse avec 2 containers maritime, c'est hyper résistant facile a chauffer (insert a bois) et autonome en électricité (juste éclairage a leds et 4 prise) avec les panneaux solaire et un jeux de batteries et le GE, avec récupération d'eau de pluie.
Ils sont solidaires l'un de l'autre et boulonnés sur une dalle béton.
Certe c'est pas "anti atomique" mais ça m'a couté moins chère que des parpaings, et le béton de la dalle c'est du surplus de chantier.

Dans de nombreux pays ils utilisent cette méthode comme abri anti catastrophes (Tsunami, tornade, tempète, etc ...) que ce soit plusieurs containers maritimes, boulonés ou soudés... Certains les laissent en surface, d'autres semi enterrés d'autres enterrés...

Pour un bunker "pas cher" :
tu loues unes pelleteuse pour une journée... Tu creuses un trou suffisamment profond pour un ou plusieurs containers et qu'il reste 1,5 m au dessus des containers...
Tu coules une dalle de béton...
Tu fais poser 2 containers maritimes (on en trouve d'occasion en très bon état a 1000/1500€ pièce)
Tu boulonne les 2 containers
Tu crée une porte entre les deux pour qu'Ils soient communs, tu découpes une entrée sur le haut d'un des container pour faire l'entrée
Tu perces 4 trous de 10 a 15 cm de diamètre, 2 pour un intracteur d'air, 2 pour un extracteur d'air
Tu prépose ta tuyauterie que tu places en la maintenant avec des cales en bois racordés aux intracteurs exctracteurs d'air
Tu fait l'entrée du tunel avec toles et bois (Dans l'idéale un carré) que ce soit bien étanche et que ça tienne quand le béton coulera
Tu coules le béton pour tout recouvrir (en choisissant d'en faire du béton armé ou non)
Tu protèges les intracteurs et exctracteurs d'air et rajoute une trappe (blindée ou non)

Et t'as un bunker "pas cher"
Pour la pelleteuse lourde il faut compter environs 400€ la journée = 400
Pour 2 containers a 1000€ +  environs 500€ pour la livraison = 2500
Pour le béton il faudra appeller une entreprise pour que tout coule en un ou deux coups histoire qu'entre les deux coulés ça n'ait pas le temps de sècher... Faire venir le camion + le béton (environs 10 000l de béton il faut compter environs 3500/4000) on va prendre l'entre deux = 4750
Pour la tuyauterie au top il faut compter environs 200€ = 200
Les taules et les bois pour l'entrée on peut le faire avec de la récup...
Las visserie/boulonnerie environs 150€ = 150
La trappe pareil on peut la faire soi même avec de l'acier de récup et de quoi souder...  Sinon compter environs 300/400€... On prend entre les deux = 350

Au total : 8350€ Pour un bunker standard fait avec un peu d'huile de coude... On va arrondir a 9000€ au cas ou il y aurait un truc vraiment plus cher...  
Mais en gros pour 9000€ t'as un bunker avec de l'espace...

Et encore ça coûterait pas des milles et des cents a faire un bunker anti atomique... 4/6 containers Un générateur a manivelle... Un de secours... Trappe hermétique, filtres purificateurs reliés aux intracteurs/extracteurs... Récupéraurs d'eau et réserves cuve a eau... Etc... Pas besoin de millions...

ATTENTION JE NE PARLE PAS DE L 'ASPECT PSCHOLOGIQUE ETC POUR Y VIVRE ETC MAIS JUSTE DE LA PARTIE CONSTRUCTION...

Alors là je m'incline cheers
Le tuto pas à pas pour l'abri souterrain low-cost je valide Smile
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Reflexion sur les abris anti-atomique   

Revenir en haut Aller en bas
 
Reflexion sur les abris anti-atomique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» LES RATS !
» Anti-air frigates (Jacob van Heemskerck class)
» Quéffélec en anti-Normand dans Paris Match.
» Video : les missiles mer-mer (anti-navire)
» bandana anti uv bébé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
France Survivalistes :: Survivalisme En général :: Général-