Le Forum officiel des Survivalistes Francophones.
 
AccueilS'enregistrerConnexion
Si j'ai une pomme et que tu as une pomme, en les échangeant, on n'aura jamais qu'une pomme chacun. En revanche, si j'ai une idée et que tu as toi aussi une idée, en les échangeant, on aura chacun deux idées...

Partagez | .
 

 Culture intensive

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
NaonedBzh

avatar

Administrateur


Date d'inscription : 18/08/2016
Age : 48
Localisation : Montagne de Lozère. QRZ: 14FS48

MessageSujet: Culture intensive    Jeu 27 Déc 2018 - 5:58

Dans le cadre d'une rupture de normalité on se fait tous un stock de différentes choses.

Le riz, les pâtes, les conserves...

Mais en cas de crise qui dure, je trouve  rien de simple à cultiver à part les patates...

Le riz, a pars dans le  sud est de la France faut oublier.

Les blés, soja et autres implique l'utilisation de savoir faire et de machines qui freinent une culture de masse pour un particulier.
Je  parle même pas de la transformation en farine qui est une vraie galère....

A  pars notre bonne vieille pomme de  terre y a rien qui me viens vraiment à l'esprit.
Et pourtant j'aimerai bien tourner une alternative avec un truc qui se cultive facilement, en quantité et avec une facilité de stockage et de conservation.
Revenir en haut Aller en bas
renard

avatar



Date d'inscription : 03/05/2017
Age : 27
Localisation : Moselle

MessageSujet: Re: Culture intensive    Jeu 27 Déc 2018 - 8:14

Les topinambour!! qui repoussent toutes seules en plus!

Certaines légumineuses : petits poids, fèves, etc...
Ca peut être séché et donc se conserver plus longtemps que nos bonnes patates,
Juste à recuire à l'eau ensuite.

Il y a aussi les courges, si les courgettes peuvent être produites en grandes quantités pour l'été,
les courges d'automne (potiron, potimarron, butternut) pourront nous nourrir une bonne partie de l'hiver.

Sinon, avec mes noyers, on récupère des sacs poubelles de noix chaques années, ça se conserve très bien...
Mais je pense être hors sujet là.

Peut-être le maïs...

Bref j'avais déjà réfléchis à ça et les Mayas faisait un trio maïs + haricots + courges study .
Le maïs faisait tuteur pour les haricots, les courges protégeaient le sol...
Les trois se conservent bien.
A tester.
Revenir en haut Aller en bas
Alexandre




Date d'inscription : 09/12/2018
Age : 31

MessageSujet: Re: Culture intensive    Jeu 27 Déc 2018 - 11:12

De souvenir les arrières grands parents ,arrière grand mère origine paysanne polonaise et arrière grand père beaucerons.Ils avaient une fermette

Oui on faisait de la pomme de terre et un champs de la betterave rouge,on mettait dans la cave et ça nourrissait les bêtes et ont en mangé en entrée.J'ai pas étudié le truc mais si ils faisaient ça cela doit être intéressant.
Revenir en haut Aller en bas
dweeman




Date d'inscription : 06/02/2018
Age : 34

MessageSujet: Re: Culture intensive    Jeu 27 Déc 2018 - 12:26

Pendant la WW2 c'étaient les topinambours.

Chez moi je fais de la pomme de terre mais attention, à force de cultiver la p2t au même endroit le sol s'épuise, le mieux c'est de tourner sur 3 parcelles et d'amender le sol avec des engrais naturels (fientes de poules, crottin de cheval).

Le problème de la mono-culture ce sont les ravageurs, au delà d'une certaine surface en monoculture vous allez voir apparaître rapidement des doryphores ainsi que des musaraignes et autres mulots.
Revenir en haut Aller en bas
NaonedBzh

avatar

Administrateur


Date d'inscription : 18/08/2016
Age : 48
Localisation : Montagne de Lozère. QRZ: 14FS48

MessageSujet: Re: Culture intensive    Jeu 27 Déc 2018 - 13:09

Pour les rotations PdT on peu pas set par des legumineuse (pois et haricots) qui vont fixer l'azote naturellement dans le sol.

Les betteraves même si j'aime ça je me vois pas
en manger tous les jours (bien que si y a pas le choix ...) et je réservait plus ça aux cochons et moutons l'hiver...

Les topinambours... ben voilà quoi... C'est quand même pas bien fameux...!!!
Quitte à cultiver qu'elle chose autant qu'on se régale avec lol!

Déjà va falloir que je cultive assez pour produire 5 à 6 cochons nains (Vietnamiens) par ans, sans compter poules et lapins qu'il faut bien nourrir un peu quand y a 20cm de neige.
Mais pour eux je peu faire du céréales à l'arrache. Même si je leurs donne en gerbes c'est pas un soucis.

Va falloir optimiser un max les cultures sinon sa va prendre une place énorme...
Revenir en haut Aller en bas
Alexandre




Date d'inscription : 09/12/2018
Age : 31

MessageSujet: Re: Culture intensive    Jeu 27 Déc 2018 - 13:37

t'as aussi les salsifis

perso j'aime pas les betteraves rouges mais on filait plus aux animaux ça se conservait bien
Revenir en haut Aller en bas
Balou2




Date d'inscription : 29/06/2017
Age : 48
Localisation : sud ouest

MessageSujet: Re: Culture intensive    Jeu 27 Déc 2018 - 13:40

Avec un peu de terrain, j'ai regardé qu'on peux acquérir une certaine autonomie alimentaire quasi pour l'année, que ce soit en fruits ou en légumes....Mais ce qu'il me manque, c'est le temps...en tout cas dans mon coin, c'est à dire le sud ouest sans altitude...
Printemps été, haricots (récoltes de mai à oct/ nov), tomates, courgettes ( bon rendement), salades
Automne, quasi entout tout de possible
hivert courges, choux, encore quelques salades

Citées plus haut, à conserver par séchage, haricots et fêves.
Après, il y a un certain nombre de plantes perpétuelles (attetion aux topinambours, faut réussir à les digérer, commencer par en manger par de petites quantité au début pour que le tube digestif "se fasse".
exemple de plantes perpétuelles:
https://www.youtube.com/watch?v=w-lU7ctnHoQ
Revenir en haut Aller en bas
NaonedBzh

avatar

Administrateur


Date d'inscription : 18/08/2016
Age : 48
Localisation : Montagne de Lozère. QRZ: 14FS48

MessageSujet: Re: Culture intensive    Jeu 27 Déc 2018 - 14:07

C'est sur que tout les légumes racine ce conserve assez bien que se soit dans une cave ou à l'extérieur dans du sable, après faut aussi aimer ça.. .

En fait je suis habitué à avoir une base de féculents que j'agrémente avec divers légumes et condiments.
Hors la, la seule base qui me resterait serait les Pdt. Plus d'accès aux pâtes, riz...

Tout ce qui est à base de céréale est plus ou moins a proscrire car hyper chronophage et ce sera pas un luxe qu'on pourra se payer...
Les farines j'y pense même pas...!
Mais effectivement le maïs est sûrement la céréale la plus simple a travailler.

Et un féculant est indispensable dans la ration d'une personne active tout les jours, ce que nous deviendront par obligation.
Revenir en haut Aller en bas
Histrion


Membres d'honneur


Date d'inscription : 03/02/2015
Age : 54
Localisation : Sud Ouest

MessageSujet: Re: Culture intensive    Jeu 27 Déc 2018 - 15:14

Non le maïs n'est pas le plus simple, car si yu ne l'irrigues pas, ben tu n'en as pas ou tres peu !
Au minimum faut prevoir une irrigation gravitaire !

le trio : "Le maïs faisait tuteur pour les haricots, les courges protégeaient le sol..." n'a jamais fonctionné chez moi. faut trouver les varietées qui vont bien qui poussent au bon momment. En europe les conditions meteo ne sont pas les memes qu'en Amerique du Sud et nos varietées ne sont plus les leurs. J'en suis a ma sixieme tentative et tj un echec

Faudrait s'y mettre a plusieurs et essayer de multiples combinaisons sur des planches differentes !

Pour les climats un peu rude, la seule cereale sera le sarasin et le Triticale qui resiste assez bien au froid et a la secheresse.
Un peu de boulot a la recolte, reduire en farine se fait assez bien sans trop d'effort avec un pilon a bras.

En pratique la pomme de terre est la plante la plus productive loin devant les cereales

Bref :
- Betterave
- PdT
- Topinambour
- Navets/Rutabaga
- Choux
- Courges

un peu degeu ok mais comestible.

A noter que la purée P de T / betterave est assez bonne !


Revenir en haut Aller en bas
NaonedBzh

avatar

Administrateur


Date d'inscription : 18/08/2016
Age : 48
Localisation : Montagne de Lozère. QRZ: 14FS48

MessageSujet: Re: Culture intensive    Jeu 27 Déc 2018 - 18:19

J'ai pas fini de bouffer des patates... lol!

Pour le mais ici (1200m) ils ne l'irrigue pas se l'été, même l'été dernier.
Après ils ne recherche pas non plus le rendement à tout prix comme en plaine, c'est juste un complément alimentaire pour les brebis.
Si y en a pas, y a autre chose.

Pour réduire un céréale en farine, on en avait discuter sur un post déjà et bcp concluait que c'était assez pénible avec plusieurs moutures pour arriver au résultat final???
Revenir en haut Aller en bas
Balou2




Date d'inscription : 29/06/2017
Age : 48
Localisation : sud ouest

MessageSujet: Re: Culture intensive    Jeu 27 Déc 2018 - 20:17

N'oublie pas la farine ancestrale, la farine de chataigne....
Revenir en haut Aller en bas
NaonedBzh

avatar

Administrateur


Date d'inscription : 18/08/2016
Age : 48
Localisation : Montagne de Lozère. QRZ: 14FS48

MessageSujet: Re: Culture intensive    Jeu 27 Déc 2018 - 20:19

@Balou2 a écrit:
N'oublie pas la farine ancestrale, la farine de chataigne....

Et tu en fait quoi de la farine de châtaignes?
Ici y a que du résineux.. .
Revenir en haut Aller en bas
Balou2




Date d'inscription : 29/06/2017
Age : 48
Localisation : sud ouest

MessageSujet: Re: Culture intensive    Jeu 27 Déc 2018 - 20:32

Désolé pour les résineux, sinon pour la chataigne, elle servait de farine chez les anciens, notamment en corse
Ils l'utilisaient pour faire des galettes remplaçant le pain
Revenir en haut Aller en bas
NaonedBzh

avatar

Administrateur


Date d'inscription : 18/08/2016
Age : 48
Localisation : Montagne de Lozère. QRZ: 14FS48

MessageSujet: Re: Culture intensive    Jeu 27 Déc 2018 - 21:40

Je viens de voir les prix des moulins à céréales, c'est environ 1ko€ le bestiau avec volant d'inertie...
Bon il est en fonte, même les meules donc ça l'air fait pour durer aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Histrion


Membres d'honneur


Date d'inscription : 03/02/2015
Age : 54
Localisation : Sud Ouest

MessageSujet: Re: Culture intensive    Jeu 27 Déc 2018 - 22:05

"c'est juste un complément alimentaire pour les brebis." attention c'est du maïs fourrager. Les grains de Maïs comme toutes les cereales doivent etre bien sec pour etre conservé, sinon l'humidité residuelle favorise au mieux les mycotoxines au pire fermentation et incendie !

A noter que sur le seigle, elles provoquent une maladie assez fun, car ce champignon produit un derivé du LSD.

Oui les bon moulins sont hors de prix pour une farine fine sinon un marteau pilon et un tamis te donneront une farine complete.
M'enfin a 1200 m ... ce n'est n'est pas la Beauce !

A+

A+


Revenir en haut Aller en bas
NaonedBzh

avatar

Administrateur


Date d'inscription : 18/08/2016
Age : 48
Localisation : Montagne de Lozère. QRZ: 14FS48

MessageSujet: Re: Culture intensive    Jeu 27 Déc 2018 - 22:14

Non c'est pas la beau ce et ça vois dans les champs de céréales.
Ils traitent peu , quant ils traitent d'ailleurs mais on voit a l'oeil nu que les rendements sont moins bons.

Je vais essayer en fin de saison de faire 2m2 de blé et seigle, je verrais bien ce que sa donne.
Au pire ce sera pour les piafs Wink
Revenir en haut Aller en bas
agralil

avatar

Membres d'honneur


Date d'inscription : 16/09/2014
Age : 45

MessageSujet: Re: Culture intensive    Jeu 27 Déc 2018 - 23:34

les blé anciens poussent un peu partout, même en haute vallée, mais le rendement prend cher si tu teste une variété non adaptée
pour les blé anciens, regarde les épeautre, le rendement est plus faible que les blé récents (hybrides ou non), mais c'est à la fois plus rustique, et plus facile à faire pousser, et on en trouve plus facilement que les autres variétés anciennes

le seigle, trop risqué à cause de l'onglet (quasi invisible), sans labo pour le tester, c'est un peu la roulette russe

il y a des riz adaptés pour les régions plus ou moins froides, et plus ou moins sèches (en Asie, dans certains coins, c'est ni chaud ni humide toute l'année), reste à trouver la bonne souche et à l'importer en fufu (va savoir pourquoi, à part les grainetiers, personne n'a le droit de faire nawak avec les graines)

mais le top, c'est le maîs, ça pousse tout seul tant qu'il y a assez d'eau, et ça pousse assez vite pour garantir une récolte par an, plus une seconde récolte d'un second végétal complémentaire (du lin aux pois, il y a de quoi faire)

le seul défaut du maîs, c'est qu'on ne peux pas vivre que de ca, il faut au moins deux cultures pour survivre, le mais seul créé des carences graves (mais en rajoutant des pois ou des haricots rouges, ca passe creme)
Revenir en haut Aller en bas
NaonedBzh

avatar

Administrateur


Date d'inscription : 18/08/2016
Age : 48
Localisation : Montagne de Lozère. QRZ: 14FS48

MessageSujet: Re: Culture intensive    Ven 28 Déc 2018 - 0:15

En fait je recherche un céréale et/ou féculant.

L'avantage du maïs:
Il se consomme de diverses façons, transformé ou non, jusqu'en farine pour en faire des galettes.
Il est plus facile à cultiver et récolter que bcp d'autres céréales a plus petits grains
Les restes d'épis séché sont un bon combustible pour allumer le feu
La tige peu servir de fourrage au petit animaux d'élevage

Le gros point négatif c'est son besoin en eau mais ici le climat n'est jamais a la sécheresse (aucune irrigation sur les cultures) donc ça doit être jouable.
Revenir en haut Aller en bas
Histrion


Membres d'honneur


Date d'inscription : 03/02/2015
Age : 54
Localisation : Sud Ouest

MessageSujet: Re: Culture intensive    Ven 28 Déc 2018 - 0:49

eau et chaleur !!

La chaleur est importante, il lui faut entre 1800 et 2000 Degres Jour (Dj) avant d'arriver a maturité.

En montagne c'est coton car si tu seme un precoce, ok il aura un peu plus chaud mais risque de geler.
Si tu semes un demi tardif, il va manquer d'ensoleillement

la maturité c'est 30% d'humidité par matiere seche. Et pour le stocker c'est beaucoup faudra au minimum le ventiler donc cribs a maïs obligatoire. Et si on n'en vois plus, c'est qu'il y a une raison !

Donc attention ce n'est pas parce que tu en vois sur pied qu'il est propre a autre chose qu'a nourrir les bestiaux en "fourrage"
Avec des conditions limites tu prends beaucoup de risques

Les ceréales en montagnes, a ma connaissance, ne depassent pas les 1100 m. C'est indicatif suivant les conditions climatiques, souleillous ou pas par exemple!
A+
Revenir en haut Aller en bas
NaonedBzh

avatar

Administrateur


Date d'inscription : 18/08/2016
Age : 48
Localisation : Montagne de Lozère. QRZ: 14FS48

MessageSujet: Re: Culture intensive    Ven 28 Déc 2018 - 1:56

Si je me référé ce que j'ai autour de moi, c'est maïs et blé sur un plateau qui doit être à 50m de plus en altitude.
Plus haut y a plus rien donc d'accord avec toi sa doit être la limite.

Je vais essayer de faire une dizaine de pieds en précoce (démarré sous serre) et repiquer aux St de glaces et une autre dizaines direct en terre a la même époque.
Toute façon ici avant mi mai faut pas y compter sauf protéger.

Je verrai si le répliqué est rattrapé en croissance par l'autre, qu'elle marge sa me laisse...
Ensuite côté comestible si je me choppe pas la chasse ce sera un bon début Wink

Ensuite viendra le test de séchage/conservation mais ça doit bien ce lacto fermenter en l' égrainant avant.

Du coup le problème ce poserai plus que pour le maïs farine qui lui devra sécher...... ou pourir Sad
Revenir en haut Aller en bas
Histrion


Membres d'honneur


Date d'inscription : 03/02/2015
Age : 54
Localisation : Sud Ouest

MessageSujet: Re: Culture intensive    Ven 28 Déc 2018 - 17:54

Le pb c'est qu'il peut avoir l'air sec, sans hygrometre et pratique ce n'est pas simple du tout a deceler et devenir rapidement toxique. Je crois qu'il y a une technique en ecrasant les grains a la main, mais je n'en sais pas plus.

Les mycotoxines deviennent des neurotransmetteurs incapacitants, l'ergot du segle sert a fabriquer des gaz de combats par exemple, la toxine botulique est une mycotoxine et la fusariose a ete utilisé au Vietnam.

J'ai vu un cribs entier incendié par son proprietaire. Simplement deplacer le Mais aurait ete dangereux a cause des spores.

Donc tu n'auras pas la chiasse mais bien pire !

A+
Revenir en haut Aller en bas
NaonedBzh

avatar

Administrateur


Date d'inscription : 18/08/2016
Age : 48
Localisation : Montagne de Lozère. QRZ: 14FS48

MessageSujet: Re: Culture intensive    Ven 28 Déc 2018 - 19:07

Y a forcément un truc.
Les paysans savent à quel stade le ramasser et le consommer pour pas en mourir.
Revenir en haut Aller en bas
Alexandre




Date d'inscription : 09/12/2018
Age : 31

MessageSujet: Re: Culture intensive    Ven 28 Déc 2018 - 20:01

et l'orge?

Je choisirais plus ce type là.

en plus ça aide contre la dépression

L'orge (Hordeum) est la première céréale à avoir été cultivée par l'homme. Les Grecs et les Romains l'utilisaient aussi souvent que le blé dans leur alimentation. Très rustique, elle résiste au froid et à la sécheresse. Ses grains fermentés donnent de la bière. Sa paille sert de litière aux animaux.
Revenir en haut Aller en bas
NaonedBzh

avatar

Administrateur


Date d'inscription : 18/08/2016
Age : 48
Localisation : Montagne de Lozère. QRZ: 14FS48

MessageSujet: Re: Culture intensive    Sam 29 Déc 2018 - 0:42

Quelque soit la céréale on sera confronter à des problèmes de stockage/humidité mais je pense un truc:

Si on faisait systematiquement passer toute céréale par un stockage sous mylar.
Au moment où on arrive au maximum de séchage (bien souvent quand le temps change en automne pour ce charger d'humidité) au lieu de laisser les céréales reprendre de l'humidité, on fou ça sois vide avec le double d'absorber d'humidité préconisé.

Comme sa on peu être certain de pas avoir un taux d'humidité trop haut?
Revenir en haut Aller en bas
Histrion


Membres d'honneur


Date d'inscription : 03/02/2015
Age : 54
Localisation : Sud Ouest

MessageSujet: Re: Culture intensive    Sam 29 Déc 2018 - 1:27

ce n'est pas simple

tu as des fermentations aerobies donc avec oxygene, et anaerobies donc sans oxygene (bierre, lactofermentation etc) favorisé par l'humidité mais pas que. Donc avoir 2* moins d'oxygene que presque rien ne sert a ... rien

En revanche emprisonner hermetiquement de l'humidite dans des aliments qui devrai etre sec ... hum j'ai un doute !

Non faut secher, ventiler d'ou les cribs des anciens.

L'orge, ou l'avoine ont un rendement assez faible, pas trop grave si tu as de la surface et des bras. Mais aussi sont casse couil.. a battre egrener.

L'idéal c'est le Mais tu peux l'egrener a la main ou avec un egrenoir assez facile a fabriquer et oui les rafles brulent tres bien, sont meme isolantes.

Cette année j'ai eu 50% de pertes, un Maîs noir qui a bien poussé mais a fini avec des boursouflures sur les tiges qui se sont pliées. Du rouges qui est resté maigrichon a vie.
Heureusement j'avais "repiqué" qlq pieds du champ voisin, qui a bien produit dans mon jardin.

A+
Revenir en haut Aller en bas
NaonedBzh

avatar

Administrateur


Date d'inscription : 18/08/2016
Age : 48
Localisation : Montagne de Lozère. QRZ: 14FS48

MessageSujet: Re: Culture intensive    Sam 29 Déc 2018 - 2:11

Si on ce concentre sur le maïs (pour moi c'est aussi la céréale qui s'adapte le plus à nous), quand on va ramasser les poupées avec les grains murs sa sera en automne donc en gros côté séchage y a rien à attendre de l'année d'après.

Faudrait donc organiser un rotation de culture sur 2 ans!!!
Ce qui est pas super pratique...

Si ça continue le plus simple va être de stocker des farines sous mylar pour 20 ans....
Revenir en haut Aller en bas
velinius

avatar



Date d'inscription : 15/05/2016
Age : 39
Localisation : Pays de Lorient

MessageSujet: Re: Culture intensive    Sam 29 Déc 2018 - 10:27

Pour la farine tu peux en faire avec pas mal de plantes sauvages (châtaigne gland et la plupart des graminées sauvages).

bon perso je pourrai faire un premier essai de culture qu'après l'effondrement mais je mise plus sur le chanvre > les "déchets" pour les animaux, les graines pour l'huile la farine ou tel quel comme des lentilles. Et enfin la tige pour fil (cordes tissus etc) et le reste en "pelet" pour démarrer chaudière et cheminée.

pour le reste, (essai déjà fait) topinambour, Pdt, courge, navet, aubergine, chou, et diverses aromates.

enfin pour les protéines animales > poules pour viande et œuf, et chèvres pour viande et lait.
Revenir en haut Aller en bas
NaonedBzh

avatar

Administrateur


Date d'inscription : 18/08/2016
Age : 48
Localisation : Montagne de Lozère. QRZ: 14FS48

MessageSujet: Re: Culture intensive    Sam 29 Déc 2018 - 12:56

Sauf que dans ma région pas de châtaignes ni glands ( sauf a 2 pattes...).
Ici c'est 100% resineux: pins et sapins.
Donc chui pas sauvé....

Pour les fibres naturelles, je pense pas qu'on revienne quand même à l'âge des cavernes lol!

Les fringues qu'on a actuellement en fibres nylon vont pas se decomposées de suite, ça laisse quand même une bonne marge a qui aura prévu dans son stock quelques tenues de rechange.

On mourra de faim avant de mourir de froid, les 2 ensembles étant pas impossible....

Résultat, vu qu'il y a pas une céréales qui n'a pas "sa petite maladie" ou qui soit pas une grosse merde a cultiver (comme le sarrasin pourtant si bon...), on a plus qu'à bouffer des patates ou crever...
Revenir en haut Aller en bas
Histrion


Membres d'honneur


Date d'inscription : 03/02/2015
Age : 54
Localisation : Sud Ouest

MessageSujet: Re: Culture intensive    Sam 29 Déc 2018 - 13:00

L'air froid sèche bien. Faut un abri ventilé. Effeuiller l'épi et basta.

Le chanvre ? Comment faire pour extraire les graines de l'épi ?

Tu as une presse ou une vis sans fin à main afin de presser les graines ?

Nous en avons une à l'AMAP, mais il y a un sacré vérin hydraulique et le triphasé pour l'alimenter.

Au fait faire partie d'une AMAP et de son comité de pilotage permet de tisser des liens avec les agriculteurs bio du coin qui travaillent localement avec peu de moyen. On y apprend énormément.

À+
Revenir en haut Aller en bas
NaonedBzh

avatar

Administrateur


Date d'inscription : 18/08/2016
Age : 48
Localisation : Montagne de Lozère. QRZ: 14FS48

MessageSujet: Re: Culture intensive    Sam 29 Déc 2018 - 13:30

Donc en fait, faudrait prévoir une rotation sur 2 récoltés?

Egrainer et consommer la récolte 2018 à la fin de l'été 2019, après 1 hiver et 1 été complet de séchage.
Puis stockage en sac de jutte pour réguler l'hygrometrie.

Ça devrait bien ce passer comme ça.. .?!
Revenir en haut Aller en bas
Alexandre




Date d'inscription : 09/12/2018
Age : 31

MessageSujet: Re: Culture intensive    Dim 30 Déc 2018 - 9:18

https://www.youtube.com/channel/UC3l2JpG0vN8xMkvvfCwavcQ/videos

prends contact ou passe le voir il fait de tous après tu disais avoir pas mal de résineux dans ton coin voir ce que tu peux faire dans ta terre/le meilleur rendement?

Pourquoi pas aller voir un paysan qui fait ça du côté de chez toi?

Revenir en haut Aller en bas
NaonedBzh

avatar

Administrateur


Date d'inscription : 18/08/2016
Age : 48
Localisation : Montagne de Lozère. QRZ: 14FS48

MessageSujet: Re: Culture intensive    Dim 30 Déc 2018 - 9:54

À part ca: tout ce qui est en dessous est hors sujet.

Ceci dit y a un post sur l'agriculture bashing ou tes micros pénis auraient plus leur place que dans une recherche de culture de survie, non???
Revenir en haut Aller en bas
Alexandre




Date d'inscription : 09/12/2018
Age : 31

MessageSujet: Re: Culture intensive    Dim 30 Déc 2018 - 10:29

@NaonedBzh a écrit:
À part ca: tout ce qui est en dessous est hors sujet.
Ceci dit y a un post sur l'agriculture bashing ou tes micros pénis auraient plus leur place que dans une recherche de culture de survie, non???

ça te dirait d'être un peu plus aimable???

je pense que non et que t'emmerde tous le monde.T'es le modé donc "le seigneur du château".

J'ai effacé partie de message effacé tu m'as fais regretter de poster.Je sais t'en as rien à foutre,je commence à cerner le truc.

tu peux me bannir j'en ai rien à foutre.
Revenir en haut Aller en bas
renard

avatar



Date d'inscription : 03/05/2017
Age : 27
Localisation : Moselle

MessageSujet: Re: Culture intensive    Dim 30 Déc 2018 - 11:23

réponse à Alexandre ou une tirade de connerie:
 

Bon une question pour toi Nao.
Tu as quoi comme type de terre?
(j'ai pet-être raté l'info).
C'est assez important, et ça nous aidera sûrement à te conseiller.
Revenir en haut Aller en bas
NaonedBzh

avatar

Administrateur


Date d'inscription : 18/08/2016
Age : 48
Localisation : Montagne de Lozère. QRZ: 14FS48

MessageSujet: Re: Culture intensive    Dim 30 Déc 2018 - 12:47

@Alexandre a écrit:
@NaonedBzh a écrit:
À part ca: tout ce qui est en dessous est hors sujet.
Ceci dit y a un post sur l'agriculture bashing ou tes micros pénis auraient plus leur place que dans une recherche de culture de survie, non???

ça te dirait  d'être un peu plus aimable???

je pense que non et que t'emmerde tous le monde.T'es le modé donc "le seigneur du château".

J'ai effacé partie de message effacé tu m'as fais regretter de poster.Je sais t'en as rien à foutre,je commence à cerner le truc.

tu peux me bannir j'en ai rien à foutre.



Déjà de 1 Je suis pas spécialement désagréable je faisais une remarque.

De 2 ici c'est un forum Survivaliste et toi tu passe 95% a nous rabâcher des grandes théories de complot sioniste machin Mercier dont la plupart se fondent vu que personne te répond vraiment et qui n'ont rien à voir avec du sirvivalisme.

De 3 tes différentes propagandes tu as le droit d'y croire mais pas de faire chier le monde H/24 avec. Y a pleins de forum sur les complots et autres trucs, va voir tu te fera pleins de petits copains. Après je dis pas que ça existe ou pas, je dis que c'est pas le thème du forum...

De 4 effectivement je suis co-admin du forum (un peu parforce vu que tout le monde c'est sauver et que je voulais pas voir mourir ce forum, y a quand meme bcp de gens intéressants mis à pars toi...) mais je suis pas le maître du château.
Bizzarement c'est toujours ceux qui sont à côté de la plaque qui se plaignent... Mais je suis sûrement un des tes juifs sionistes qui veulent te faire taire car tu as découvert le complot.... lol.

De 5 ba oui je vais te bannir. Déjà vu comment tu me parle, je suis pas ton pote ni ton boy. On a pas garder les vaches ensemble hein...
Et puis vu que tu t'en fou d'etre bannis ca montre bien que tu en a rien à taper du forum...

Donc bon, a l'année prochaine...
J'aurais pu souhaiter que tu profite pour réfléchir mais tu es tellement sur de tout savoir que sa sera à rien.

Pour ton infos, le hors sujet, c'est logiquement interdit sur TOUS les poste du forum, tu l'aurais su SI tu avais lu le règlement et cest9pas juste une règle "comme ca" mais pour que ce soit plus lisible pour les nouveaux qui ont peut être pas envie de se faire gaver de théorie plus ou moins a la cons en faisant des recherches sur le survivalisme...
Revenir en haut Aller en bas
NaonedBzh

avatar

Administrateur


Date d'inscription : 18/08/2016
Age : 48
Localisation : Montagne de Lozère. QRZ: 14FS48

MessageSujet: Re: Culture intensive    Dim 30 Déc 2018 - 12:59

@renard a écrit:
réponse à Alexandre ou une tirade de connerie:
 

Bon une question pour toi Nao.
Tu as quoi comme type de terre?
(j'ai pet-être raté l'info).
C'est assez important, et ça nous aidera sûrement à te conseiller.

Merci pour ce trait d'humour, sa détend Wink

Tu as rien loupé vu que j'ai rien dis...

Jan une terreassez riche puisque y a des arbres qui amènent de l'humus de feuille depuis pas mal d'année, vierges de cultures (y a que des petits pénis en Languedoc lol) depuis pas mal d'année aussi.

Une terre marron foncé assez grasse entre légère et lourde...
Je pense quelle doit être assez riche. Y a pas mal de vers de terre et taupes aussi.

C'est plus le climat qui pose "problème" va falloir que j'apprenne accommoder avec...
Revenir en haut Aller en bas
renard

avatar



Date d'inscription : 03/05/2017
Age : 27
Localisation : Moselle

MessageSujet: Re: Culture intensive    Dim 30 Déc 2018 - 13:38

Je te pause la question parce que demander aux paysans du coin, c'est pas obligatoirement une bonne idée...
Je donne mon exemple :
il y a 3 maraichers au tour de chez moi.
J'ai une terre argilo-calcaire bien humide.
- Un des maraicher a la même terre mais en coteau plein sud (donc bien sec), il a 3 jours d'avance sur moi, peut faire pousser des trucs qui aiment le soleil (piments, actinidia, melons, pastèque... oui en moselle.) mais ne peut pas faire pousser de choux (trop gourmand en eau). Bref on est pas du tout pareil.
- un des maraicher (tout près) est proche de la moselle et a une terre totalement différente, elle est sabloneuse donc parfaite pour les légumes racines.
- le troisième a la même terre et le même ensoleillement que moi.

En bref, il faut se dire que chaque maraicher a une parcelle de terrain différente et il faut que tu te trouve celui qui a la pluc proche de la tienne (et à 5km près, ça change tout!).

Demande plutôt aux vieux du village que aux maraîchers.

Ensuite, j'imagine que ta terre est assez humide, tu peux donc faire pousser des choux (ça se conserve bien, et au pire, fait des conserves).
Si ta terre est grasse, fait pousser tes patates, tes topinembourgs, carottes, navets etc... en butte affin de moins galérer à les sortir.
Ta terre à l'air bien pour les courges.
Maintenant, je ne sais pas si tu as une terre acide/basique, si elle est très caillouteuse, etc...
Si elle est très ensoleillée ou pas.

Un autre truc, si tu demandes à un vieux, essaye d'avoir un maximum d'info, le plus pointu possible.
Exemple : si un vieux te dit "je fais énormément de fraises, ça marche super bien".
Tu peux essayer et tout rater si lui il paille et pas toi, si tu utilises de la mara des bois (petite) et que lui utilise de la dar select (grosse), si il a des engrais "maison" qu'il ne te dit pas, si il change ses pieds tout les deux ans et pas toi, etc...

Sinon tu peux aussi planter de tout, voir ce qui pousse bien, prendre plein de variétée différentes.
Comme chaque années est différentes, il y aura bien quelques trucs qui iront bien.
Note les trucs qui vont toujours bien avec la méthode utilisé.
Utilise plusieurs méthodes sur chaques variétée pour voir ce quelles aiment.
Repère les différences dans ton terrain (humidité, ensoleillement, etc...).
Paille certains trucs, fais-en d'autre en bute, etc....
inspire toi de la perma culture plutôt que la monoculture affin de ne pas subir l’appauvrissement du sol, etc...

Il est compliqué de faire de la quantité sans avoir les études pour (sauf pour les courges).
Par exemple moi, les tomates font de la merde alors que les tomates cerises se font plaisir, repoussent chaques années, sont excellentes, etc...
Le problème c'est que même si elle poussent super bien et font beaucoups de tomates cerises, elles feront toujours moins de quantité que les grosses tomates scratch
Revenir en haut Aller en bas
NaonedBzh

avatar

Administrateur


Date d'inscription : 18/08/2016
Age : 48
Localisation : Montagne de Lozère. QRZ: 14FS48

MessageSujet: Re: Culture intensive    Dim 30 Déc 2018 - 15:10

Côté ensoleillement je suis assez gâté le soucis est que je suis dans un couloir de vent Est/Ouest donc le sol met plus de temps à se réchauffer, je vais pas couper aux châssis et maillage si je veux pas prendre trop de retard.

Après ma recherche dans ce post c'est de trouver une céréale qui se cultive facilement de façon à pouvoir faire de la farine/galettes/pain si un jour on venait à manquer.
Dietetiquement c'est pas top mais ça rempli l'estomac et ça peu même engraisser 2 ou 3 porcs vietnamiens (petit gabarit et rustique) pour notre alimentaire celle des chiens...
Je préfère pas trop compter sur le troc pour moi c'est juste un plus.
Revenir en haut Aller en bas
renard

avatar



Date d'inscription : 03/05/2017
Age : 27
Localisation : Moselle

MessageSujet: Re: Culture intensive    Dim 30 Déc 2018 - 16:03

Ok,
et tu disais qu'au moment présent, tu avais plus de chance de te faire des galettes de pomme de terre
que des shapatis ou des bourritos...

Bon, personnellement, je vois que l'orge est très facile à faire pousser (chez moi).
Mais il faut le récolter, le battre, le vanner, le passer au tartare (et donc avoir un tartare), le moudre...
Je n'ai jamais fait, mais j'ai l'impression (vue que je m'y intéresse aussi),
que si je fais de l'orge, ce sera juste pour la bière, et que je me ferais des galettes de patates XD

J'aimerais voir, si en récoltant le blé, sans le battre etc... si les poules apprécient.
Elles aiment gratter et la paille sera mise en même temps que les graines.
en balançant le fumier dans le champ, les graines oubliées repousseraient.
Bref : "imagination".

Il se pourrait que toute ces infos soient dans le livre "maison rustique du 19ème siècle" (si je me souvient bien)
Je vais essayer de trouver les PDF

ré-éditer :
Voilà https://www.youtube.com/watch?v=dm6DTnUlHQU&t=8s
https://drive.google.com/drive/folders/1RhZRE9cg5Ks6vNSee_ZstrkwdWAsy9Cd
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Culture intensive    

Revenir en haut Aller en bas
 
Culture intensive
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» master culture de l'ecrit et de l'image Lyon II
» Ministère de la culture - Mémoire
» Cherry Culture et Pure Luxe Cosmetics
» La culture des Légumes
» Quizz et QCM sur la culture générale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
France Survivalistes :: Conserves, alimentation et agriculture :: Potager/culture-