Le Forum officiel des Survivalistes Francophones.
 
AccueilS'enregistrerConnexion
Si j'ai une pomme et que tu as une pomme, en les échangent, on n'aura jamais qu'une pomme chacun. En revanche, si j'ai une idée et que tu as toi aussi une idée, en les échangent, on aura chacun deux idées...
La chaine YouTube de France Survivalistes ainsi que son Blog.
Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» Winchester Sxp fini ?!
Aujourd'hui à 20:43 par patriote13

» "Allumer feu"
Aujourd'hui à 20:23 par jeaff

» Boris Le Lay
Aujourd'hui à 20:05 par mecadoc

» bonjour ,je me présente
Aujourd'hui à 19:37 par hookk

» Les conserves, oui, mais comment ?
Aujourd'hui à 19:28 par hookk

» Présentation Ktulu.
Aujourd'hui à 19:00 par Torstein29

» l'EDC de titi
Aujourd'hui à 16:26 par therapeute

» Le fourgon de mes rêves !!!!!!!!!!!
Aujourd'hui à 16:24 par agralil

» Armes police municipale
Aujourd'hui à 14:24 par titi83

Sujets les plus actifs
Jeu du Cinéphile
La 22lr...oui mais...
Ebola didadouda
Or/argent, le meilleur investissement ?
Le vehicule ideal d'evacuation niveau II
VDD (Voisin du dessous)
Protection perso en milieu rural : le chien
Compteur en image
Le véhicule du survivaliste
The Walking Dead
Décembre 2016
LunMarMerJeuVenSamDim
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031 
CalendrierCalendrier

Partagez | .
 

 Extraits intéressants de "L'art de la guerre" de Sun Tsu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
cmoigui




Date d'inscription : 23/09/2013

MessageSujet: Extraits intéressants de "L'art de la guerre" de Sun Tsu   Dim 8 Déc 2013 - 11:33

Voici quelques extrait contenant beaucoup de sagesses du livre de Sun Tsu "L'art de la guerre".
Le post est assez long mais que pensez vous de ces extraits ?
Je pense qu'ils sont à méditer.


Extrait 1 :
Celui qui se fait craindre de ses voisins y parvient en leur causant du tort
Chia Lin : « Les plans et les projets destinés à nuire à l’ennemi ne sont pas cantonnés dans le cadre d’une méthode particulière. Tantôt écartez de son entourage les sages et les vertueux, afin qu’il n’ait pas de conseillers. Ou envoyez des traitres dans son pays pour saper son administration. Tantôt, grâce à de sournoises duperies, détachez du Souverain ses ministres. Ou bien offrez-lui des musiciens et des danseurs licencieux pour changer ses habitudes. Ou bien donnez-lui de belles femmes pour lui faire perdre la tête. »

Il les use en les maintenant constamment sur la brèche et les pousse à courir çà et là en leur présentant de prétendus avantages.

C’est un principe, en matière d’art militaire, de ne pas supposer que l’ennemi ne viendra pas, mais de compter plutôt sur sa promptitude à lui faire face, de ne pas escompter qu’il n’attaquera pas, mais plutôt de se rendre invincible.
« Lorsque le monde est en paix, un homme de bien garde son épée à son côté »

Extrait 2 :

Or, lorsqu’une armée de cent mille hommes sera levée et envoyée en campagne lointaine, les dépenses supportées par la population, jointes aux sommes déboursées par le trésor, s’élèveront à mille pièces d’or par jour. Il régnera une agitation constante tant à l’intérieur du pays qu’à l’extérieur, la population sera épuisée par les exigences des transports et les affaires de sept cent mille familles seront désorganisées.

Autrefois, 8 familles formaient une collectivité. Lorsqu’une d’entre elles envoyait un homme à l’armée, les 7 autres contribuaient à l’entretien du foyer affecté.

Celui qui fait face à l’ennemi durant de longues années afin de lutter pour la victoire dans un combat décisif, mais qui, parce qu’il rechigne à accorder des grades, des honneurs et quelques centaines de pièces d’or, demeure dans l’ignorance de la situation de l’ennemi, est totalement dépourvu d’humanité. Un tel homme n’a rien d’un général ; il n’est d’aucun soutient pour son Souverain ; il n’est nullement maitre de la victoire.

Extrait 3 :

Or, ce qu’on appelle la « Voie juste », c’est le retour aux principes essentiels ; la « justice », c’est ce qui fait progresser les choses et établit le mérite ; la « planification » c’est ce par quoi le mal est évité et l’avantage obtenus ;  les « principes essentiels », ce qui sauvegarde le travail et protège les réalisations. Si la conduite n’est pas conforme à la « Voie Juste » et l’action à la « Justice », alors même si vous occupez une position importante et honorable, le malheur s’abattra sur vous.

Et c’est pourquoi sûrement le sage exerce son autorité sur ses sujets à l’aide des principes les plus élevés et il les gouverne avec la justice. Il les stimule par les rites et les apaise en les traitants humainement. Lorsque ces 4 vertus sont pratiquées, le peuple prospère ; lorsqu’elles sont négligées, le peuple périclite.

Ensuite Il y a un exemple mettant en évidence qu’un peuple opprimé ne défendras pas son pays.

Extrait 4 :


Généralement, lorsqu’on gouverne un pays et qu’on commande une armée, il est nécessaire d’instruire le peuple en recourant aux rites et de l’encourager par la justice de façon à lui inculquer le sens de l’honneur. Or, si les hommes possèdent un sens de l’honneur élevé, ils seront capables de faire campagne ; s’il est moindre, ils seront capables d’assurer la défense. Remporter la victoire est facile, en préserver les fruits difficiles.

Extrait 5 :

Or il existe 5 motifs qui suscitent des opérations militaires : la lutte pour la gloire ; la lutte pour l’avantage ; l’accumulation d’animosité ; les désordres internes, la famine.

Il existe également 5 sortes de guerre : La guerre juste (étouffer les violences et réprimer les désordres), la guerre d’agression (force brute), la guerre de dépit (tout le monde est poussé à la colère), la guerre pour la guerre (cupidité), la guerre d’insurrections (désordre intérieur, peuple épuisé en est la source).

Il existe une méthode appropriée pour faire face à chacune de ces guerres : on prévient une guerre juste en ayant le gouvernement qui convient, une guerre d’agression en ravalant sa fierté, une guerre de dépit en recourant au bon sens, une guerre pour le plaisir en usant de ruse et de perfidie et une guerre d’insurrection en faisant régner l’autorité.

Extrait 6 :

Wu Ch’i répondit : « Eh bien ! Le moyen d’assurer la sécurité du pays, c’est d’attacher du prix à la prudence. A présent que vous êtes conscient des dangers, le malheur est tenu à distance.
Revenir en haut Aller en bas
 
Extraits intéressants de "L'art de la guerre" de Sun Tsu
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Liens intéressants au sujet de notre nouveau statut
» Packs poussettes de grandes surfaces: sont-ils intéressants?
» sondage
» Liens et textes intéressants pour faire ses choix
» Langage écrit: sites intéressants pour les parents et les patients?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
France Survivalistes :: La taverne :: Discussions générales-